Partagez| .

Jivana, la vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jivana
avatar

Messages : 45

MessageSujet: Jivana, la vie. Jeu 21 Nov - 14:46

Vis ta vie. Profite, parce qu'elle est courte.

Jivana



âge : 19 ans
sexe : Féminin
groupe : Non-bender

orientation : Hétérosexuelle (Jusqu'à preuve du contraire)
compétences : Parfaite actrice, apprend très vite tout et n'importe quoi.
métier : Elle prend tous les petits boulots, tant qu'elle gagne des sous. Oui vraiment tout.

« Hey look, listen ! »

Jivana est assise à un coin de rue, sur une poubelle publique et elle observe les gens, elle cherche sa nouvelle cible. Ses grands yeux verts expressifs se perdent dans cette foule de gens qui ont probablement réussis leurs vie. Et elle, ça la fait soupirer. Du haut de ses dix-neuf ans et de ses cent-soixante-trois centimètres, Jivana est une jeune femme pleine de vie, avec des rêves plein la tête. Tous les jours elle a un nouveau rêve, elle est instable, inconstante, mais chaque jour, elle fait tout pour tenter de réaliser ce nouveau rêve... Jusqu'à ce qu'elle change d'idée. Aujourd'hui, elle veut devenir institutrice, elle est certaine que ce métier fera sa vie. C'est pour ça qu'elle attend devant l'école, le cul assit sur la poubelle, portant ses grosses bottes fourrées, un petit short usé et un gros manteau qui tient chaud. Elle mord ses lèvres pulpeuses et retrousse son petit nez en se disant que ça pue ici. Puis elle se rappelle qu'elle est assise sur une poubelle. Alors elle saute au sol avec un petit « Hop ! » d'exclamation, tic de langage, elle dit ça à chaque fois qu'elle fait quelque chose. Elle se frotte son derrière rebondit avant d'avancer les mains dans les poches vers l'école. Elle regarde les enfants courir, jouer, hurler et faire le bordel. Elle finit par grimacer et se dit « Merde, qu'est ce que je peux leur apprendre moi à ces gamins là ? » Et là, elle se met à déprimer. Elle ne sait rien faire, elle ne sait que se débrouiller toute seule, chasser, se démerder comme elle peut, elle peut leur apprendre l'art de la rue, savoir faire les yeux doux aux hommes ou aux femmes, passer la nuit entre leurs draps, profiter d'une douche et de nouveaux vêtements. Elle ne craint rien pour avoir ce qu'elle désire... Mais les gamins eux... Ils s'en foutent d'apprendre ça, il vont pas à l'école pour apprendre à être clochard.

Alors démoralisée, parce qu'elle passe vite d'une émotion à l'autre, elle se détourne des grilles et repose son regard sur les gens, elle est un peu plus misérable. Elle passe une main dans ses longs cheveux blonds cendrés qu'elle n'attache jamais puis finalement elle hausse les épaules et se dit que la vie peut être pire, après tout elle est à Republic City non ? Alors elle glousse un peu et avance en sautillant vers un jeune homme séduisant. Et la routine reprend. Elle papillonne des yeux, demande de l'argent parce qu'elle a faim, elle dit qu'elle est perdue, qu'elle a froid... Et ça marche, le jeune homme lui propose de venir dormir chez elle. Elle saute de joie intérieurement mais accepte timidement pour garder son rôle. Elle se mord la lèvre et le suit, d'un pas rapide. Elle est pas maigre mais elle est bien mince Jivana, ça se voit qu'elle mange pas à sa faim alors les gens craquent souvent et lui offrent un repas. Elle finit donc chez ce gars, elle vole deux trois trucs de valeur qui finissent dans sa grosse besace, elle mange un repas chaud, prend une douche pendant qu'on lui lave ses vêtements puis, aucunement pudique, elle sort nue et rejoint l'homme dans le salon, elle n'hésite pas, s'assied près de lui et papillonne encore des yeux.

Encore une fois cette nuit elle fera semblant, elle fait toujours semblant. Ses longues jambes musclées se retrouvent au dessus des épaules du monsieur, et monsieur est heureux. Souvent, ils font une remarque sur le tatouage qu'elle a sur le flanc droit : un phénix. Alors là, elle se contente de dire que ça fait joli. Elle veut pas raconter ses vraies pensées aux gens comme ça. Puis avant que le soleil ne se lève, après avoir volé de la nourriture et des boissons, elle s'enfuit et se cherche une nouvelle cachette où elle survivra pendant quelques jours en mangeant ce qu'elle a pu voler. Et une fois son stock écoulé, elle retourne à la chasse... La chasse à l'humain trop gentil.
Elle s'en est longtemps voulue d'agir de la sorte, elle se pensait mesquine, elle se pensait méchante, mais au fond, elle ne leur fait pas de mal, elle demande juste un peu d'aide, ils acceptent, parfois elle a des refus, et quand on lui refuse, elle n'insiste pas, elle n'est pas folle.

Sa petite vie n'est pas la plus agréable mais elle aime bien, elle est habile, jolie, elle sait plutôt bien jouer la comédie, elle prend tout avec malice et sa joie de vivre envahit souvent les gens... Tout comme son talent pour déprimer pour tout et n'importe quoi, alors autant en profiter non ?


« This is the first day of the rest of my life »

Après avoir pillé ce pauvre homme, Jivana s'est éloignée de la ville, allant juste à la sortie pour se poser dans un petit bâtiment en ruine qui était fort heureusement pas occupé pour une fois. Elle pousse la vieille porte bancale qui grince et se pose sur un sac plein de tissus de fortunes qui servent de temps à autre. Elle regarde autour d'elle, et se dit que sa petite maison est bien misérable. Elle n'a rien, ni électricité, ni eau courante, ni de quoi se chauffer. Elle a juste un barril où elle fait du feu la nuit pour ne pas mourir de froid l'hiver. Le toit est un taule, et il fuit quand il pleut. En gros, c'est pas un palace mais elle a un petit chez elle, qui est souvent squatté par d'autres clochards. Elle n'est pas la première à avoir fuit sa vie d'avant en espérant vivre une vie de rêve à Republic City, croyez pas qu'elle a toujours vécu dans la misère de cette ville, à arracher leur argent aux gens, à voler tout ce qu'elle peut, à faire tout et n'importe quoi tant que ça lui rapporte de quoi manger. Non non, avant, c'était différent. Elle soupire en ouvrant son sac, cherchant après un truc à grignoter. Tiens, une pomme rouge fera l'affaire, elle croque dedans en se disant : « Quelle chienne de vie. ».

Ouais, quelle chienne de vie. Elle avait pourtant tout pour elle. Ses parents vivent au marais, avec son grand frère et son petit frère. Elle était l'unique fille et vivait parfaitement heureux parmi les gens du marais. Personne dans sa famille ne contrôle un élément mais pourtant ils ne sont pas malheureux, ils ne jugent pas ça essentiel à leurs vie, et même que le père de Jivana avait plutôt tendance à parler mal des gens qui savaient maîtriser un élément. C'est pour ça que la jolie blonde qui croque sa pomme dans son taudis est pleine d'à priori sur les bender. Mais depuis toute petite, bien qu'elle adore sa famille et qu'elle adore jouer avec les gens de son âge au marais, elle désire partir, afin de vivre une autre vie. Parce que les autres ça l'intéresse plus que ce qu'elle a. Elle est comme ça elle adore voir ce que les autres ont et veut avoir pareil avant de s'intéresser à autre chose.

Elle avait pourtant tout pour bien s'intégrer dans la vie là bas. Elle avait un bon feeling avec les animaux, elle savait grimper aux arbres, partait des journées entières en exploration des lieux et elle revenait toute pleine de bleues, d'épines et de boutons bizarres sur la peau à cause des plantes et c'est pas ça qui la dégoûtait, à peine nettoyée elle repartait à l'aventure, souvent avec son frère et quand il fut assez grand, avec son petit frère aussi. Ses parents essayaient de lui dire que dehors c'est un peu plus dangereux quand même, que le Marais n'est pas un terrain de jeu, mais elle s'en fichait, elle, c'était sa vie, sa passion. Et puis un jour, elle a glissé, elle est tombée et s'est coupé la jambe tout du long. Elle a donc une cicatrice qui part du haut de sa cuisse jusqu'au genoux. Elle avait perdu beaucoup de sang, mais on l'avait vite soigné. Elle avait quatorze ans quand c'est arrivé. En y repensant, elle arrête de croquer sa pomme et se caresse la cuisse, regardant le trait blanchâtre qui traverse maintenant sa jambe comme une couture de pantalon. Oh làlà elle avait eut sacrément mal. Elle eut un petit rire et repartit dans ses pensées.

Casse-cou, ce n'était pas son seul bobo, mais c'était celui ci le plus grave, elle n'a pas marché sur sa jambe avant longtemps et devait se débrouiller avec des béquilles de fortune, c'était vraiment pas la joie. C'est à ses seize ans qu'elle fit sa fugue. Y'avait un beau gosse qui était de passage dans le village du marais, il disait qu'il venait de Republic City, il racontait que là bas, tout le monde était riche, tout le monde réalisait tous ses rêves et tout le monde mangeait à sa faim et faisait tout ce qu'il voulait. Ouah, ça c'était de la vie se disait alors Jivana. Et c'est sans réfléchir qu'elle a suivit ce beau gosse aux yeux ténébreux qui était bien heureux d'avoir trouvé une jolie minette blonde à emporter dans ses bagages. Elle envoya beaucoup de lettres à ses parents pendant le voyage. Et elle espérait qu'ils n'étaient pas trop en colère. Dans sa petite bâtisse de fortune, le trognon de pomme à la main elle regarde une photo de famille qu'elle a emporté avant de partir. Ah ils sont sacrément beaux dans sa famille. Enfin, on pense toujours que notre famille est belle non ?

Toujours est-il qu'une fois arrivée à Republic City, la joie fut bien vite retombée. Son Prince Charmant ténébreux voulait juste l'enrôler dans son bordel. Elle a refusée et est partie en courant. Avec ses maigres économies, elle s'est fait tatouée ce phœnix sur flanc, signe de sa renaissance dans la ville du futur ! Cliché, mais elle avait seize ans hein. Et c'est là que la galère à commencé. Elle a mit un moment avant de comprendre que ce serait son corps qui lui apporterait le plus souvent des sous. Mais elle a trouvé deux trois jobs à droite et à gauche, elle a vendu des fleurs, des glaces, des bonbons, elle a promené des chiens, elle a joué avec des enfants... Ça remplissait sa petite cagnotte... Qui était aussitôt dépensée dans des choses futiles. C'est vers ses dix-huit ans qu'elle a commencé à vivre au crochet des autres, tout en restant malicieuse et fourbe. Intelligente, elle ne se faisait jamais vraiment passer pour en mendiante, quand on la voit, elle est jolie, propre sur elle, elle demande juste à manger... Mais si vous dites oui, vous voilà attrapés.

Elle jette le trognon de la pomme par un trou dans le mur, et se lève en se frottant les fesses. Bon, faut trouver des sous maintenant. De temps en temps, elle rentre au pays, pour aller voir ses parents, et ses frères. Elle leur fait coucou, fait le plein de vêtements, de produits de soins et de beauté, puis elle repart, en faisant croire qu'elle mène une vie super. Mais c'est faux évidemment. Si jamais on lui rend visite, elle aura l'air fine. Mais a chaque fois, ils lui donnent de l'argent. Et ça, elle crache pas dessus. La belle blonde entendit crier dehors, elle sortit alors de son introspection et sortit aussi d'ailleurs de sa cabane de misère pour observer deux autres clochards se battre lamentablement pour un bout de pain. Ah jamais elle ne deviendra comme eux. Ça elle se le promet. Elle deviendra riche, coûte que coûte. Peut importe si ça lui prend la vie entière.


« Don't forget »

• Jivana est une femme originaire du Marais qui a fugué à l'âge de seize ans pour vivre ses rêves et devenir riche à Republic City.

• Depuis elle écume les rues, et vit comme une mendiante, clocharde, au crochets des personnes qui ont pitié d'elle.

• Elle a de très bonnes ruses pour s'en sortir, et ment très souvent.

• Elle a de grands yeux verts expressifs, des longs cheveux blonds.

• Elle mesure 163 cm pour 54 kilos environs.

• C'est une casse cou qui n'a peur de rien.

• Volatile,elle change souvent d'avis.

• Possède des à priori sur les benders.


& YOU ?
pseudo : Truc ou muche
âge : 19 ans
où as tu trouvé le forum ? : J'ai tapé « Republic City » sur google
remarques: J'aime bien le design
crédits avatar : Hana, de DCTB
un dernier mot ? : J'ai envie de faire pipi.


Dernière édition par Jivana le Mar 26 Nov - 22:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar Korra
avatar

Avatar tout puissant

Messages : 264

MessageSujet: Re: Jivana, la vie. Jeu 21 Nov - 14:51

Bienvenue Jivana !

On est ravis de te compter parmi nous. J'ai hâte de voir ta fiche se remplir au fur et à mesure. Tiens-nous au courant de l'avancée de ta fiche ! Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter le staff !

Bon courage pour ta fiche !

Et j'adore ton avatar, j'adore ce personnage !

Et va faire pipi, alors. Faut pas garder ça en toi trop longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://republic-city.forumactif.org
Jivana
avatar

Messages : 45

MessageSujet: Re: Jivana, la vie. Jeu 21 Nov - 15:02

Hannn merci !

Oui j'ai été faire pipi ça va mieux ! (=^∇^=)"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar Korra
avatar

Avatar tout puissant

Messages : 264

MessageSujet: Re: Jivana, la vie. Mar 26 Nov - 22:17

Bienvenue à Republic City !

Félicitations ! Tu es validé
Eh bien... Il semblerait que la demoiselle vit sa vie à cent à l'heure ! Une jolie histoire, touchante. On hésite entre lui faire un câlin et lui tirer les oreilles, à Jivana. Alors va donc nous montrer ses talents en RP, et on verra bien comment les autres réagiront ! Bon courage à elle pour sa survie en ville. Et merci pour cette histoire et ce personnage vraiment rafraîchissantes ! ♥


Tu peux tout de suite aller recenser ton avatar si tu veux pas qu'on te vole ta jolie bouille ! Si tu as envie de créer un journal de RP et/ou une fiche de lien, y a un coin sur le forum pour ces choses-là.
Tu connais personne ? T'es timide ? Faut pas ! Va donc faire une demande de RP ou va répondre à une demande en cours ! Jette aussi un oeil du côté des topics libres, on ne sait jamais !
Et surtout, n'hésite pas à passer sur la chatbox encore et encore et encore pour papoter avec tout le monde ! ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://republic-city.forumactif.org
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Jivana, la vie.

Revenir en haut Aller en bas

Jivana, la vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Republic City :: Trucs Administratifs :: Devenir Citoyen :: Nouveaux arrivés-