Partagez| .

Silaa ∞ Le lointain souvenir d'une vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Silaa
avatar

Messages : 48

MessageSujet: Silaa ∞ Le lointain souvenir d'une vie Mer 23 Oct - 18:54


Silaa



âge :23 ans
sexe : feminin
groupe : earthbender
orientation : bisexuelle

compétences : la maitrise d'elle-même. Elle a l'art et la manière de ne pas refléter l'émotion qu'elle ressent. Cela lui permettait une meilleure maitrise du bending.
métier : vendeuse d'encas à la gare de Republic City

« You don't make any sense! »


Amicale - Douce - Diplomate - Juste - Honnête - Force tranquille
Autoritaire - Malchanceuse - Etourdie - Introvertie - Fataliste - Naïve - Timide

Autrefois, elle était sauvage. Elle n'était pas tendre, ni douce. Un peu garçon manqué, elle ne manquait pas de faire connaitre son avis, ne reculait devant rien. Téméraire et tête brulée, elle n'aimait pas réfléchir, et foncer tête bêche sans se soucier des conséquences. Elle était un félin en liberté, lancé hors de sa cage avec un coup de pied dans le derrière, plus en colère que vous ne pourriez l'imaginer. C'était un ours sortant à peine d'hibernation qui à la moindre contrariété pouvait exploser.
Mais ça, c'était avant. Depuis son amnésie, ce n'est plus la même personne... Elle est à présent douce, amicale et calme. Personne ne l'a encore vu s'énerver, c'est comme si elle ne connaissait plus la signification de ce mot. Si quelqu'un de son ancienne vie la croisait aujourd'hui, sans doute ne la reconnaitrait-il pas. A présent diplomate et timide, elle ne parle que peu d'une voix certaine, mais plutôt d'une voix discrète, celle de la fille qui a peur de dire une bêtise d'un instant à l'autre. Après tout... elle n'avait plus le souvenir des conventions : que pouvait-on dire, ou ne pas dire ? Elle n'avait plus le profil d'un enfant à qui on pardonne encore les erreurs...

Alors souvent elle doit poser des questions, et elle croira aveuglément vos réponses. Parce qu'elle a aucun repère ; comment peut-elle dire si l'explication semble logique, ou farfelue ? Elle n'a aucune idée de ce qui est vrai, de ce qui est faux. Vous pourriez lui raconter que le dernier avatar est mort écrasé par un bison volant qu'elle vous croirez sans en démordre, quitte à être ridicule ensuite. Elle a aussitôt tendance à oublier des choses, des choses plus ou moins importante. Etourdie, elle pourra oublier des choses importantes - ou moins importantes encore. Ca, elle ne l'était pas avant son accident non plus. Il parait qu'il n'y aurait pas que sa mémoire à long terme qui aurait subi des dégats, et c'est pour cette raison qu'elle oublierait des choses, souvent. En plus, elle a une forte tendance à avoir la poisse. S'il doit pleuvoir, ce sera les quelques minutes où elle devra sortir. S'il doit faire froid, ce sera les quelques jours où elle sera privée de chauffage. Et les exemples sont ainsi multiples.


« Naga! You should've seen it. I kicked some Firebender butt and I passed! »

Silaa, elle a la peau délicieusement chocolat. Plus foncée que caramel, pas tout à fait chocolat noir. Une bonne tablette de chocolat au lait, délicieusement sucrée et fondante dans la bouche. Voilà la couleur de sa peau. Terriblement lisse aussi, ça, on s'en rend vite compte. Il suffit de la regarder pour ça, après tout. Il n'y a qu'à la naissance de sa nuque, à la racine de ses cheveux, qu'on peut apercevoir la cicatrice. La cicatrice de la grande blessure, coupable de son amnésie. Son visage ne reflètent plus une force de caractère à tout épreuve, un entêtement sans limite, et une propension à ne pas savoir se taire terrifiante. A présent, tous ses traits sont calmes, doux et comme sans défaut.

Son visage est assez anguleux malgré tout, son menton un peu épais, sa machoire large et trop carrée. Son nez est un peu bossu en largeur, ses yeux trop petits, ses lèvres trop épaisses, trop charnues et pas assez bien dessinée. Ses sourcils sont fins, bien dessinnés, mais trop long. Son front est trop grand, trop haut. Mais pourtant... Son visage est beau. Quand on le regarde, on le trouve beau, malgré tous ces défauts. Il est harmonieux, équilibré. Ses deux yeux ne se détachent pas du reste, aussi marrons que sa peau. Il est entouré par des cheveux. OH CA. Ses cheveux, on ne peut pas les manquer. Ils sont volumineux, indisciplinés, et très longs. Rarement on aura l'occasion de voir des cheveux avec autant de volume... Ils sont noirs, comme du charbon. Ils sont pas très doux, mais heureusement pour elle, relativement lisses et faciles à coiffer - si du moins elle essayait vraiment.

Ses vêtements sont le plus souvent ternes. Les couleurs s'étalent du beige au marron, en passant par du gris, ou du doré. Rarement elle ne mettra d'autres couleurs, pour la simple et bonne raison qu'elle ne trouve pas cela joli sur elle. Souvent, elle a quelques mèches qui tombent devant son visage, lui donnant un air un peu mystérieux, si l'on peut dire... Elle qui est déjà si discrète.


« I'm so happy to be here! Thank you Republic City! »


Se souvenir ranime ; vouloir se souvenir détruit.


Qu'importe le temps, qu'importe les souvenirs. Quand la jeune femme regarde le soleil se lever le matin, elle ne ressent que l'immense vide de sa mémoire. Parfois, lorsqu'elle effleure l'espace entre son oreille et sa nuque, elle ressent encore la cicatrice douloureuse. Cette cicatrice qui parcourt son crane, entre ses cheveux. La seule trace qui lui reste de son ancienne vie. Celle qui lui a retiré ses souvenirs... Est-ce qu'elle aimait quelqu'un ? Est-ce qu'elle avait une famille ? Elle ne connait la réponse à aucune de ces questions. C'est à peine si elle saurait vous expliquer ce qu'est réellement un bender, un de ces fameux maitres des éléments.

Pourtant, elle devrait s'en rappeler. Elle, fille née earthbender.

Rien ne l'y aurait pourtant destiné. Fille d'un épicier de Omashu et d'une voyageuse de Kyoshi de passage à Omashu, elle était le quatrième enfant de cette union. Union de laquelle naquirent encore deux autres filles. Quatre filles et deux garçons, voilà ce qu'engendra le plus naturellement du monde cette union. Leur enfance fut normale ; il y eut des hauts, et des bas. Peut-être un peu plus de bas que de hauts parfois. Mais cette famille, tout n'alla pas pas si bien... Silaa avait un peu moins de treize ans. Encore une fois, elle se disputait avec son frère, qu'elle adorait plus que tout mais qui l'énervait souvent au plus haut point. Lorsque la discussion s'anima, s'envenima, la famille ne sentit que la terre se fendre sous leur pied, tandis que les cailloux s'élevait autour de la toute jeune adolescente. Stupéfaite, elle fondit en larmes, et tout retomba au sol. Les parents froncèrent les sourcils, eux qui pronaient la totale égalité des hommes, qui faisaient entièrement partie de ces gens qui ne voyaient aucune utilité aux benders à présent. Et même si après en avoir discuté, ils décidérent de s'occuper d'elle comme de tous leurs autres enfants, ils n'eurent plus pour elle les mêmes attentions, les mêmes regardes, les mêmes caresses.

Sans devenir le mouton noir, elle ne fut plus la confidente au visage de poupon à qui on donne toute sa confiance. Elle devint "Silaa". Ses soeurs ne partageaient plus la même complicité, son frère ne se disputait plus avec elle. Ce fut ainsi qu'elle devint sauvage, un peu indomptable avec son caractère d'acier et de pierre. Elle passait ses soirées à jouer avec les cailloux, à former des formes dans l'air avec de la poussière... jusqu'à ce qu'une parole de trop eut raison de sa patience. Son frère, l'ayant qualifié d'anormale. Et personne pour la défendre dans cette famille. Alors elle partit, pour cette grande cité qu'on disait batie par l'avatar, où les benders étaient monnaie plus courrante, mieux acceptés. Elle n'avait alors que dix-huit printemps, et se retrouva plus vite qu'elle ne l'aurait cru à demander de l'aide à ceux qui étaient susceptibles de lui en fournir.

Ce fut ainsi qu'elle rencontra Kedar. Il était de passage à Ba Sing Se, venu voir sa famille avant de retourner à Republic City. Elle lui demanda un peu d'argent pour nourrir, et il lui proposa de l'aider à contrôler son pouvoir. Farouche, elle s'offusqua d'abord, sans vouloir comprendre ce qu'il voulait dire. Puis elle accepta. Ce fut ainsi qu'elle alla à Republic City, alors qu'il l'aidait à devenir un réel earthbender. N'ayant nulle part où aller, elle s'installa chez lui. Chaque jour, l'envie d'étriper son nouveau maître se fit plus forte, et c'est pour cette raison qu'elle en tomba amoureuse, elle, petite sauvageonne du royaume de la Terre, fille de deux non-benders fermement opposés aux maîtres des éléments, partie de chez elle ne supportant plus de ne pas recevoir les mêmes traitement que ses frères et soeurs. Cependant, lui ne le voyait pas du même oeil... il n'avait après tout aucune envie de s'encombrer d'une personne à aimer, il était plus vieux qu'elle, ne supportait pas son caractère farouche, incontrôlable et lunatique. Mais qu'il aimait la regarder, lorsqu'elle dormait, apaisée. Ou tellement concentrée qu'elle demeurait ainsi immobile... Elle assaillit alors sa maison, s'installant dans sa vie, dans son coeur.

Et ils vécurent ainsi presque cinq ans. Presque.

Alors que Kedar avait quitté la ville pour revoir sa famille, la jeune femme était sortie faire quelques courses. Trop occupée à chantonner, elle n'entendit ni l'avertissement, ni le moteur qui s'approchait d'elle. Elle fut renversée, et sa tête heurta brutalement le bord de la voie. Elle se réveilla dans une pièce inconnue, dans une ville inconnue, dans le corps de quelqu'un d'inconnu. Son prénom fut la seule chose qu'elle conserva - car elle le retrouva gravé à l'intérieur du bracelet de métal qu'elle portait au poignet. Elle dut tout réapprendre, et ses lacunes sont encore bien grandes. Au moins, a-t-elle trouvé un travail et une chambre à louer pour se loger.
Mais parfois, lorsqu'elle s'endort le soir, elle a l'impression en regardant les étoiles au dehors qu'elle a oublié quelque chose d'important... de très important.


« Trucs à retenir »

Autrefois, c'était une toute autre personne. Maintenant, c'est juste une jeune femme au caractère tendre et délicat, un peu perdue dans ce grand monde qu'elle ne comprend pas. Elle ne se souvient que des derniers mois de son existence, sans pouvoir se remémorer autre chose que son prénom, gravé au creux de son bracelet.


& YOU ?
pseudo : Chimeiria
âge : 20 ans
où as tu trouvé le forum ? : Ahah, mon p'tit doigt.
remarques: Wi ?
crédits avatar : Autumn Queen, Morawless
un dernier mot ? : PIKA-PIKACHU.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar Korra
avatar

Avatar tout puissant

Messages : 264

MessageSujet: Re: Silaa ∞ Le lointain souvenir d'une vie Mer 23 Oct - 23:00

Bienvenue à Republic City !

Félicitations ! Tu es validé
Une bien jolie histoire que voilà, très touchante et intrigante. J'ai hâte de voir ce que la demoiselle va donner inrp. Jolie idée que l'earthbender qui s'ignore, ça promet de sacrés moments, quand elle va re-découvrir ses pouvoirs ! Bon courage à elle, et bienvenue à toi ! ♥


Tu peux tout de suite aller recenser ton avatar si tu veux pas qu'on te vole ta jolie bouille ! Si tu as envie de créer un journal de RP et/ou une fiche de lien, y a un coin sur le forum pour ces choses-là.
Tu connais personne ? T'es timide ? Faut pas ! Va donc faire une demande de RP ou va répondre à une demande en cours ! Jette aussi un oeil du côté des topics libres, on sait jamais !
Et surtout, n'hésite pas à passer sur la chatbox encore et encore et encore pour papoter avec tout le monde ! ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://republic-city.forumactif.org

Silaa ∞ Le lointain souvenir d'une vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tu me manques à un tel point que tes lèvres ne sont plus qu'un lointain souvenir. - Max&Rosa
» Souvenir d'Haiti
» Aux yeux du souvenir...
» quelques imageries pour ce souvenir......
» Souvenir,tristesse et espoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Republic City :: Trucs Administratifs :: Devenir Citoyen :: Nouveaux arrivés-