Partagez| .

Nohoarii { Water Tribe Bitch ! • Finito'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Nohoarii
avatar

Messages : 204

MessageSujet: Nohoarii { Water Tribe Bitch ! • Finito' Dim 6 Oct - 18:31

I'm in the Water Tribe BITCH !

Nohoarii



âge : 24 ans
sexe : Masculin
groupe : Waterbender

orientation : Ne s'intéresse pas à ça
compétences : Bloodbender
métier : Chef de la police de RC

« You don't make any sense! »


« - Nohoarii, viens m'aider à porter ce bois.
- Mais mamaaaan ! J'suis un guerrier rwaaarrr ! Quand j'irais à Republic City un jour et bien je battrais Lin Beifong tellement je suis fort !
- C'est cela oui, pour le moment porte ça, et va jouer avec ta sœur. »
Nohoarii à toujours été un jeune garçon tempétueux, à toujours avoir de grands projets, de grands rêves dans sa vie, être le plus fort, le plus beau, le plus doué... Surpasser ses limites et impressionner les femmes qui ornent sa vie comme les fleurs ornent les chevelures l'été. Depuis tout petit il veut prouver sa valeur, sa grandeur, sa capacité à assumer. Peut être parce que sa sœur jumelle n'était, à l'époque pas assez forte pour le faire toute seule, il voulait le faire pour deux. Allez savoir. Toujours est-il que son grand cœur, et son tempérament charismatique avait séduit tout le village où ils étaient nés tout deux. Il a toujours été quelqu'un proche des autres, à parler facilement, très sociable et surtout... Profondément gentil. Il est incapable de faire du mal aux personnes qui ne le méritent pas. Il hait la méchanceté et l'injustice, c'est peut être pour ça qu'il rêvait tout petit déjà de prendre la place de Lin Beifong et de devenir à son tour chef de la Police de Republic City.

«  - Dis Moana, tu veux voyager quand tu seras plus malade ? On ira là où il fait un peu plus chaud, et puis on restera tous les deux pour toujours.
- Oh oui, et je veux apprendre la maîtrise de l'eau même si je suis pas assez forte pour ça...
- T'inquiète pas, je serais bien assez fort pour nous deux ! »
Ils devaient avoir six ans à peine. Et ils s'endormaient toujours tous les deux, des rêves plein la tête. Moana est restée fragile jusqu'à ses 6 ans, après elle allait mieux, mais pourtant, Nohoarii ne s'est jamais détaché du rôle de protecteur. Il a toujours eus le besoin de protéger ceux qu'ils aimaient, surtout elle. Si on touche à son trésor de sœur, il risque de ne pas être très clément envers sa personne. Car même s'il sait rester calme, et presque neutre, il ne faut pas le chercher trop longtemps. Et ça, ça n'a pas changé depuis son enfance, ça n'a fait que se renforcer d'années en années. Parce que oui, Moana est, et restera toujours sa petite chose fragile à protéger, son petit rossignol chantant. Et bien que maintenant elle est l'une des icônes du Probending, elle reste pour lui son petit rossignol qui a besoin de ses bras comme d'un nids réconfortant. Parfois cela s'avère vrai mais il est souvent dans le faux, et en fait beaucoup trop.

« - Nohoarii... Il faut que je te parle... Je... Je suis enceinte.
- … Et alors ? Nous assumerons cet enfant ensemble, Sanaki. »
Pour prouver sa grandeur, et savoir être un homme, il faut assumer ses responsabilités. C'est ce jour là que Nohoarii prouva à tout son village et surtout à sa famille qu'il assumerait les conséquences de ses actes. Il épouserait Sanaki et élèverait leur enfant avec tout l'amour dont il pouvait faire preuve. Oui, même s'il n'ont que 16 ans tous les deux. C'est un homme de cœur, de courage et de responsabilité. Il prend tout à cœur, accorde de l'importance à tout ce qui l'entoure. Alors oui, il fait souvent des erreurs, mais il fait tout pour être le mieux possible et rendre tout le monde heureux. Il est très sensible après tout.

« Arrête ! Nohoa' ! Tu vas la tuer ! »
Quand la colère grimpe, bien trop puissamment, souvent, il ne se contrôle malheureusement plus. C'est comme ça que ses talents en bloodbending sont apparus du jour au lendemain. Une haine profonde, comme il n'en avait jamais connu avant. Et ce puissant pouvoir est devenu clair comme du cristal. Il lui sembla que le manipuler était la chose la plus facile du monde. Mais évidemment le plus dur lorsqu'on a de la puissance, c'est de savoir la doser.

Homme de cœur, de conviction, de foi, de loyauté. Homme qui fait des ravages, homme puissant. Dominateur. Homme aimant, père, frère, amant. Il est un peu tout ça à la fois et au final, il vous suffira de le rencontrer pour voir à qui vous avez affaire.  


« Naga! You should've seen it. I kicked some Firebender butt and I passed! »


« - Soigne ton apparence enfin, ça fait tout ça tu sais ?
- Mais maman les guerriers n'ont pas besoin de se laver !
- C'est ce qu'on verra quand une fille te retournera le coeur. »
Il n'a jamais été l'homme le plus soigneux du monde. Non en effet, ni le plus apprêté. Lui, il est naturel, et quand il était petit, il détestait se laver et faisait tout pour échapper au bain, jusqu'à waterbender l'eau de son bain à la façon Moïse pour l'écarter de lui lorsqu'on le jetait dedans. Et puis, juste après son bain, il était capable de se rouler volontairement dans la neige boueuse bien piétinée par les gens du village histoire d'être de nouveau sale et faire suer sa mère. Oui, la propreté était bel et bien sa tare, jusqu'à ses 12 ans au moins, il détestait ça. Oui, il était capable de tout pour ne pas se laver, il était une vraie terreur. Mais maintenant, rassurez vous, il a une hygiène de vie tout à fait respectable pour un père célibataire. Maintenant... il s'est fait une raison.

«  - Salut toi. T'as de beaux yeux tu sais ?
- Tu n'as pas mieux comme réplique ?
- Si mais c'est eux qui me fascinent... »
Ce sont les premiers mots échangés avec Sanaki alors qu'ils avaient 14 ans. La jeune fille était un peu plus vieille que lui et il l'avait toujours trouvée très belle. Et c'est là, qu'enfin, elle le remarquait. Lui et son regard de fou. Il a les yeux bleus, un bleu clair et profond comme l'eau des peuples de l'eau. Oui oh oui, l'eau de ses yeux était capable de faire tomber plus d'une personne à la fois. Et il en jouait beaucoup. N'ayant pas un visage très expressif, son regard parle à sa place. Vous verrez tout dans les miroirs de son âme. Ses émotions son difficilement dissimulables lorsque vous le regardez droit dans les yeux, vous devinerez tout de suite ce à quoi il pense. Ils lancerons des éclairs s'il est en colère, ils pétillerons lorsqu'il sera jouasse, ils seront ternes lorsqu'il sera déçu... Bref, ses yeux n'ont de cesse de changer pour vous épater  plus encore et vous faire perdre vos moyens. Car Nohoarii est une personne qui regarde les gens droit dans les yeux, presque tout le temps. Sans honte.

« - Woh. C'est moi ou t'as doublé de volume ?!
- Mais non... C'est qu'une illusion... »
La puberté fut géniale pour Nohoarii qui avait toujours été un petit garçon vaillant mais pas très grand ni très développé. Il fallut attendre ses 15 ans pour qu'il ne s'arrête plus de grandir, jusqu'à mesurer 1 mètre 89 une fois adulte et ses muscles, eux aussi n'ont pas arrêtés de se développer. En fait, il est juste devenu le sosie de son père qui, lui aussi, était un homme très imposant et avec une grande force. Alors imaginez un peu la joie de Nohoarii, l'homme qui voulait être parfait, devenir enfin comme un véritable homme. Oui, d'ailleurs il fit encore plus de ravages dans la tribu mais son cœur n'appartenait qu'à sa mère, sa sœur et Sanaki et c'était déjà beaucoup pour lui ! Passionné de sport, il n'arrêtait pas de s’entraîner, de développer son corps et ses compétences en waterbending. Oui il voulait vraiment devenir très puissant, partir, et protéger ceux qu'il aime.  

« Quelle classe grand guerrier. Retire moi ces vêtements et rejoins-moi. »
Ben qu'il ne vive plus dans les tribus de l'eau. Nohoarii, très chauvin, n'oublie pas d'où il vient, et arbore toujours les tenues traditionnelles de la tribu de l'eau. Aussi, il gardera toujours sa peau de loup sur lui, ses cuirs de bêtes, son arc, ses grandes bottes, ses plumes, son maquillage de combat. Nohoarii est un vrai membre de sa communauté et il ne se séparerait de son identité pour rien au monde, au contraire, il voudrait inculquer cela à son fils qui n'a vécu que trop peu de temps là bas pour s'en imprégner. Mais Nohoa' lui, est certain : les tribus de l'eau sont le peuple le plus fort le plus unis. C'est pour cela qu'il arbore ses tenues avec fierté.


« I'm so happy to be here! Thank you Republic City! »



Cette histoire commence par le début, évidemment, cela commence par l'amour de deux personnes venant des tribus de l'eau. Janma, une jolie jeune femme brune aux yeux bleus croisa un jour le chemin de Bhavya, un grand, très grand jeune homme imposant qui se voyait déjà dans la politique. Ils étaient jeunes, beaux, et ont connu le coup de foudre. C'est comme ça qu'ils se sont mariés et que très rapidement, ils ont eut leur premier enfant : Naira, une jolie petite fille qui plus tard deviendra une femme calme et posée, très sage et reconnue dans la ville. Le deuxième enfant à venir combler le bonheur de Janman et Bhavya était Ujarak, un fils solide, calme, il devint une personne très respectable, on sait qu'on peut compter sur lui en cas de besoins et il sera toujours là pour aider son prochain. Mais ce n'était pas assez pour notre couple qui ne cessait de montrer son amour et d'évoluer socialement. C'est ainsi que naquis leur troisième enfant, une fille farouche et forte comme un ours ! Elle fut nommée, Nita. Nita révolutionna un peu la ville en devenant la première femme à devenir haut gradée parmi les guerriers du pôle sud ! Ces trois enfants furent élevés dans un amour inconditionnel. Janma, gardait tous les enfants de la ville et faisait beaucoup d'activités avec eux, c'est pour ça qu'elle n'eut pas beaucoup de mal à garder ses enfants au près d'elle. Un jour, elle retomba enceinte, mais cette fois là, était différente, elle le sentait au fond d'elle, elle répétait toujours « Ce bébé là, il est pas comme les autres. » Elle en eut peur pendant un moment, puis au final, elle apprit à l'aimer, comme tous les autres. Quelle surprise quand à l'accouchement, deux petits bébés sont apparus. Dehors il faisait si froid, il y avait une tempête monstre. Un garçon et fille. Le garçon était potelé, avec des cheveux partout sur la tête et il hurlait vigoureusement sa vie. La fille elle, était bien plus frêle, c'était donc avec soin, qu'elle fut choyée et couvée pendant longtemps. Des jumeaux, oui, qui l'eut cru hein ? Des faux jumeaux vraisemblablement car à première vue, ils ne se ressemblaient pas tant que ça. Les derniers enfants de leur petite tribu étaient nés : Moana et Nohoarii. Nous ne parlerons ici que de ce dernier.


Nohoarii est né waterbender. Le premier de la fratrie. C'est donc avec fascination et amusement qu'on le regardait faire et montrer ses talents aussi petit qu'il était. Il faut dire, il aimait ça, se montrer et qu'on s'occupe de lui. Il et longtemps resté un petit garçon potelé, qui courrait partout et qui s'endormait surtout n'importe où. Il faisait les quatre-cents coups et quand sa chère jumelle fut apte à cela, ils le faisaient à deux, évidemment, c'est beaucoup plus drôle. Mais surtout, il l'aimait sa sœur, elle n'était pas très forte, elle était même faible avant et il se privait en silence de s'amuser dehors juste pour rester avec elle. C'était d'ailleurs un des rares moments où il était calme. Nita et Nohoarii étaient très proches aussi, il l'admirait parce qu'elle était forte et qu'elle faisait peur à tous ceux qui osaient l'embêter, il se disait tout le temps qu'il voulait être comme elle, un grand guerrier et qu'il protégerait le nord ! Oh oui, c'était des rêves de gamins, mais très vite, il s'est de plus en plus rapproché de Moana et tout deux rêvaient de voyages. Ils voulaient découvrir plein de techniques de bending, ils voulaient aller dans le marais, apprendre les soins, tout contrôler afin d'être les plus forts. C'était un beau rêve aussi. Maintenant, il fallait grandir, devenir fort pouvoir accomplir ce dont ils rêvaient. Il a toujours été très appliqué et s'est entraîné dur durant toute sa vie pour obtenir un tel niveau de waterbending. Les cours, c'était ce qu'il préférait. Et même s'il était maladroit au début et qu'il ne se débrouillait pas si bien que ça, ses efforts ont finit par payer, et bientôt, on le reconnaissait en tant que jeune prodige. Il avait beau faire toutes les conneries possibles, il était un exemple de droiture et surtout de courage pour vouloir s’entraîner autant. Il ne serait jamais arrivé là sans sa Momo adorée, elle, elle lisait tout, toutes les techniques et après, elle lui montrait comment il devait faire et surtout... Elle lui apprenait à se canaliser. Faut dire, c'était une boule de nerfs ce gamin ! C'est amusant de se dire que... Après que Yue ait ranimé la vie en Moana, elle puisse enfin waterbender elle aussi. Du coup, elle connaissait déjà beaucoup de choses... Et Nohoarii était ravit de pouvoir s’exercer avec elle.


Et puis l'adolescence a fait des ravages. Noho est devenu grand, beau, fort et surtout... Il est tombé amoureux. De Sanaki, la fille d'un ami de leurs parents, elle avait son âge et cela faisait longtemps qu'ils se tournaient autour. C'est un soir, Sanaki lui est tombé dessus et l'a embrassé, sans se poser de questions. Ils étaient jeunes, ils pensaient s'aimer et se sont mis ensembles. Nohoarii disait déjà à tout le monde qu'elle serait sa femme, et qu'il ferait tout pour l'épouser. Et elle, elle était heureuse à son bras, elle était belle, elle était non-bender, mais très fragile émotionnellement. Une seule contrariété et elle pouvait exploser. Littéralement, elle hurlait, fondait en larmes ou frappait tout autour d'elle. Ses parents tentaient de le cacher depuis toujours mais en sortant avec Nohoarii, elle se montrait davantage et toute la ville était exposé à ses crises déconcertantes devant notre pauvre Nohoa' qui lui... ne savait pas trop comment réagir. Mais comme il était un jeune garçon profondément gentil, il ne disait rien, la réconfortait et ne la jugeait pas. Pourtant dans la ville on murmurait qu'elle était folle, qu'elle ne tiendrait pas toute une vie, qu'il faudrait la faire enfermer. Puis les rumeurs prirent de l'ampleur et les gens commençaient à se moquer d'elle, à se méfier d'elle et à fuir  Nohoarii. Tout cela, en moins d'un an. Le pauvre tentait de prendre la défense de sa dulcinée comme il le pouvait, mais rien ne lui ferait reprendre raison : il l'aimait, peut importait son état mental. C'est une de ces nuits fraîches qu'il passa la nuit avec elle, en elle... Ils étaient jeunes, il voulaient attendre le mariage mais... Sanaki le voulait, l'exigeait, sinon elle allait se remettre à hurler, donc il l'a fait, ils l'ont fait et évidemment.... Elle est tombée enceinte.


Puis... Il est né ce petit bout. Ils avaient 16 ans. Ils l'ont nommé Bhaya, parce que ça ressemblait à Bhavya le père de Nohoarii. Sa famille n'a pas forcément approuvé cette relation, ni même cet enfant. Mais une fois qu'il était là, que pouvaient-ils faire de plus que l'aimer, et aider leurs fils ? Alors Janma, s'occupait du bébé pour que les deux adolescent puissent poursuivre leurs études et vivre un peu leur vie. Cela ne la dérangeait pas, c'était son métier et puis, avoir son petit fils dans ses bras, c'est toujours une joie. Mais le jeune waterbender voulait prouver à tout le monde qu'il en était capable, donc il essayait de s'en occuper le plus possible, même s'il ne dormait plus, même si à côté Sanaki continuait ses crises qui étaient de plus en plus fréquentes. Elle devenait de plus en plus violente et tout le monde lui disait de faire attention, que c'était dangereux pour le bébé. Mais Nohoarii ne voulait pas écouter, pas même sa sœur jumelle. Il envoyait tout balader et s'occupait de tout, il voulait tout gérer, protéger tout le monde. Il gardait sa petite femme, et s'occupait de sa petite terreur. C'était sa famille et il n'oubliait pas d'aller étudier. Bien évidemment... Tout ceci à fonctionné quelques mois, les mois les plus importants dans la vie de Bhaya, pour qu'il puisse boire le lait maternel, et surtout grandir et devenir un petit bébé fort. On fut amusés de constater que ce gamin était aussi un waterbender, et déjà dans le berceau il s'y amusait. « On dirait toi quand tu étais bébé... » lui a dit Nita une fois avec un petit air de nostalgie dans la voix. Puis elle a éclaté de rire, a donné une bonne grosse claque dans le dos de son frère et s'est esclaffée. « Bon courage t'étais invivable! » Il a avait rit, en manquant de sa casser la gueule a cause de la force sa sœur, puis il avait haussé les épaules. Sanaki elle, passait ses journées à dormir, en disant que l'accouchement l'avait épuisée, même quatre mois après. Elle refusait de sortir, et les rumeurs continuaient d'aller de bon train. Noho lui... Devait aller travailler et personne ne s'occupait du bébé... C'est là que Janma décida de reprendre le bébé chez elle.


Cette idée ne plut pas à Sanaki qui, quand elle l'apprit entra dans une colère folle. A peine habillée, elle sortit sous la pluie torrentielle et pénétra la maison de la famille de Nohoarii. Il n'y avait personne, a par Janma et Bhaya dans ses bras. Cette vison la mit hors d'elle et elle se mit à hurler des paroles incompréhensible. Janma, effrayée recula rapidement avec le bébé dans les bras, désirant plus que tout au monde le protéger. « Sanaki... Écoute, ça vaut mieux pour tout le monde, Nohoa' travaille en même temps que ses études et toi tu es fatiguée... Il faut le nourrir cet enfant! » Elle hurla à nouveau, et se rua sur la mère de Nohoarii pour la frapper avec le premier objet qui lui passait sous la main. Le bébé tomba sur une paillasse, se mit à pleurer, Janma se prit un vase dans le dos, et tomba au sol, heureusement elle n'était pas blessée, et Sanaki continuait de frapper avec ses petits poings la pauvre Janma. Et le bébé hurlait,et la pluie tombait, et Sanaki hurlait, et les larmes de Janma coulaient.... C'est là que Nohoarii apparu. La vision le glaça sur place. Son sang ne fit qu'un tour. Il lâcha sa petite hache et fixa la mère de son fils froidement. Il sentait cette haine bouillir en lui, ça montait, montait, montait... C'est là, que se déclencha sa nouvelle compétence. Le corps de Sanaki se raidit, et lâcha donc sa victime qui se rua sur le bébé pour le consoler et se blottir dans un coin avec. Nohoarii continuait de manipuler son corps en utilisant son sang. Il voulait la voir morte, il en avait marre, la ville avait raison... Elle était folle. C'est sur cette pensée qu'entra Bhavya suivit de près par Moana. Le père s'écria. « Arrête tu vas la tuer ! » il sentit la main de Moana sur son épaule, et il arrêta tout. Sanaki tomba au sol, inconsciente. Nohoarii se mit à saigner du nez et dû s'asseoir pour ne pas s'effondrer. Il voulait tout réussir : il avait tout raté. Moana s'occupa de soigner tout le monde et Nohoarii se reposa. Cette nouvelle compétence l'avait complètement épuisé. Le bloodbending, c'est mortel.

C'est après cet épisode que Sanaki fut jugée inapte à élever son enfant et dû intégrer un centre médical carcéral. Cette tentative de meurtre n'était pas passée inaperçue évidemment.


Après toutes ces histoires, Nohoarii est revenu à la maison familiale avec Bhaya qui allait fêter ses un an. Il reçu en cadeau de Ujarak un bébé polarbeardog. Le bébé de celui qu'ils avaient déjà dans la famille. Ce fut le coup de foudre entre le père, le fils et cet étrange loup/ours polaire. Nohoarii était grand maintenant, il était fort, il allait avoir dix-huit ans et il n'avait encore accomplis aucun rêve. C'est là qu'il est venu voir sa sœur jumelle et qu'il lui a proposé la chose folle de partir. Partir loin d'ici, oublier leurs malheurs à tous les deux, lui Sanaki et elle, son mari. Ils feraient leur propre famille, tous les quatre (ben oui n'oublions pas le chien/ours!) et ils ferons comme ils ont dit quand ils étaient petits, il vont partir, apprendre toutes les techniques de bending ! Ils prirent le temps de mettre ça en place, d'avoir des provisions, un peu d'argent et que Bhaya ait au moins un an et demi – deux ans avant de se mettre en route. Puis, ils prirent le large, tous les quatre, à l'aventure. Ils iraient loin tous, ils en étaient certains. Nohoarii vivait un rêve éveillé, il allait enfin changer de vie et oublier le cauchemar de Sanaki qui le hantait toujours.

Ils visitèrent de nombreuses contrées, parlèrent avec beaucoup de gens et passèrent beaucoup de temps dans les petits villages à apprendre de ceux qui connaissaient des choses nouvelles. Ils ont adorés cette excursion. C'était magique pour Bhaya aussi qui grandissait dans les différentes nations et pour Umda, leur animal de compagnie qui au bout d'un an et demi de voyage était devenu un animal très bien dressé et pouvait dès à présent servir de monture. Mais Bhaya devenait infernal, et grandissait encore, et devenait fort lui aussi, c'était le sosie de son père quoi. Il avait beaucoup -trop- d'énergie à revendre et il ne parvenait pas à dormir convenablement. Cette vie de nomade dura  deux années complètes. Bhaya allait sur ses quatre ans et Nohoarii songea que le petit devrait être scolarisé bientôt. Que devaient-ils faire ? Retourner au pôle sud ? Après tout le chemin qu'ils avaient fait, ce n'était pas vraiment une option envisageable, ils ne voulaient plus de cette vie là qui était raccordée à beaucoup trop de mauvais souvenirs. Alors ils arrivèrent à Republic City. Un petit rêve de gosse ! Dans un premier temps, ils eurent un petit logement commun où ils se marchaient plus dessus qu'autre chose, Nohoarii trouva très rapidement du travail en s'engageant dans la police. Il n'était pas un guerrier, mais presque. Ce fut dur de concilier vie familiale et vie professionnelle mais il y parvint très vite et pu s'acheter une jolie petite maison à Republic City, avec un jardin pour Umda, un petit étang pour s'entraîner au waterbending. Bhaya avait sa propre chambre, la maison était spacieuse pour que Umda puisse se déplacer dedans autant qu'il le désire.


Avec Umda comme monture, et en gardant ses pensées et sa culture du pôle sud, Nohoarii fut rapidement respecté et apprécié de beaucoup de monde. Se lançant dans son travail à fond, il faisait garder Bhaya comme il le pouvait, soit par sa sœur, soit par un collègue qui ne travaillait pas ce jour là. Il n'a plus vraiment confiance aux femmes, ils n'en a plus fréquenté depuis Sanaki et cela ne lui manque absolument pas, au contraire... Il est bien mieux sans et il n'est pas encore prêt à refaire sa vie. Alors pour lui, tout ce qui compte c'est son fils, sa sœur et évidemment, son travail. En quatre ans maintenant qu'il vit à Republic City, il a monté les échelons et est devenu très connu. Il est maintenant à la tête de la police de la ville et dirige d'une main de fer tout en restant l'homme profondément gentil qu'il est. Son fils est maintenant scolarisé et cela lui laisse un peu de temps pour souffler. Car même s'il l'aime beaucoup, ce dernier est plus que fatiguant... Un peu de repos ne fait pas de mal.

Un fils, une monture/animal de compagnie, un métier en or, une sœur jumelle qu'il aime... Que manquerait-il à sa vie pour qu'il soit comblé ? Il a atteint son but, son rêve... Maintenant tout ce qu'il veut c'est faire régner l'ordre à Republic City, trouver ce qui se passe dans les quartiers sombres, pourquoi des gens disparaissent et quels sont ces bruits que l'on murmure dans les ruelles... Une révolution est en marche ? Pas de soucis, il sera là pour protéger le président. Pour protéger la ville. Pour protéger sa famille.


« Trucs à retenir »

• Chef de la police

• Homme profondément gentil

• Possède un Polarbeardog mâle en tant que monture, nommé Umda (ça veut dire peluche en Hindi)

• Il a un fils de 8 ans, Bhaya qui est disponible dans les prédéfinis, n'hésitez pas à le prendre ~

• Il est passionné par son travail et n'hésite pas à utiliser le bloodbending pour arrêter les criminels

• Il s'habille toujours dans les tenues de guerrier des peuples de l'eau, il porte toujours une cape en peau de loup dont la tête lui sert de capuche

• Il paraît bourru et fait peur au premier abord mais en fait c'est un nounours

• Il craint un peu les femmes...

• Il n'a connu qu'une seule femme dans sa vie, et depuis qu'il ne la fréquente plus, il n'a plus jamais voulu fréquenter de femme (depuis ses 17 ans quoi)


& YOU ?
pseudo : Ohana
âge : 19 ans
où as tu trouvé le forum ? : J'en suis co-fonda !
remarques:  Blblblblblbl
crédits avatar : Kinkypokemon
un dernier mot ? : Mot

_________________


Umda le beau, l'unique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar Korra
avatar

Avatar tout puissant

Messages : 264

MessageSujet: Re: Nohoarii { Water Tribe Bitch ! • Finito' Sam 19 Oct - 15:24

Bienvenue à Republic City !

Félicitations ! Tu es validé
Une fiche bien ficelée et bien plaisante à lire ! On va tous se tenir à carreaux avec un chef de la police Bloodbender ! Les images choisies pour illustrer la fiche sont très chouettes. Un welcome officiel de la part de ton Avatar préféré !


Tu peux tout de suite aller recenser ton avatar si tu veux pas qu'on te vole ta jolie bouille ! Si tu as envie de créer un journal de RP et/ou une fiche de lien, y a un coin sur le forum pour ces choses-là.
Tu connais personne ? T'es timide ? Faut pas ! Va donc faire une demande de RP ou va répondre à une demande en cours ! Jette aussi un oeil du côté des topics libres, on sait jamais !
Et surtout, n'hésite pas à passer sur la chatbox encore et encore et encore pour papoter avec tout le monde ! ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://republic-city.forumactif.org

Nohoarii { Water Tribe Bitch ! • Finito'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Shark in the water
» Personnages tournant souvent dans le monde du Water Boy...
» Je pars... Je ne reviendrais jamais... [Pink Water, Indochine]
» ♪ Baby there's a Shark in the water ♪ [Nat' PV Ethan]|| END||
» In the water, we can fly ♥ [PV: Zachary]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Republic City :: Trucs Administratifs :: Devenir Citoyen :: Nouveaux arrivés-