Partagez| .

Aki. Aki ? A moi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Akira Tadashi
avatar

Messages : 19

MessageSujet: Aki. Aki ? A moi. Sam 30 Aoû - 16:07

On a toujours le choix

Tadashi ; Akira



âge :26 ans
sexe : M
groupe : Airbenders

orientation : Hétéro
compétences : Airbending
métier : Un peu de tout, un peu de rien

« You don't make any sense! »

Tout au long de sa jeune vie, Akira est passé par de nombreuses phases de comportement, d'un enfant sage et docile, mais très curieux, il traversa ensuite difficilement l'adolescence en étant beaucoup plus agité et rebelle. Mais ça c'était avant, concentrons nous donc sur aujourd'hui.
Tout au long de ses différents voyages, Akira retrouva une personnalité assez calme, très observateur, se laissant parfois aller à quelque farces et blagues, avec un humour ironique. Compréhensif, empathique, il fait le maximum pour être un « apprenti » maître de l'air digne de ce nom, même si il se laisse parfois tenter par les plaisirs de le chair, à manger, ou non. Adepte de la méditation et de la non violence, certaines choses ont le don de l’exaspérer, comme le non respect/mépris de la vie humaine/animale, les politiciens,... Il conserva aussi la curiosité qu'il avait depuis tout petit, tout en la modérant avec l'âge. Ce qu'il a gardé de l'adolescence ?! L'expérience des mauvaises choses, et peut-être, sa légère irritation lorsqu'un entraînement ou une séance de médiation ne se passe pas très bien... Oui, un peut tatillon quand même l'bonhomme !


« Naga! You should've seen it. I kicked some Firebender butt and I passed! »

Prenons un peu distance voulez vous ?! A une certaine distance, Akira est certainement plus grand que la moyenne, d'une épaisseur tout à fait correct. Habillé d'un kimono blanc avec, aux extrémités des motifs nuageux bleu. Le kimono, séparant les jambes du tronc par une ceinture noire, recouvre un haut noir. Il est rare qu'il sorte sans son bokken, dernière relique d'un passé heureux. Utile autant pour combattre, que pour planer, à basse altitude, grâce à sa maîtrise de l'air. Ha ! En voilà une chose inhabituelle, il ne porte pas de chaussures ! Original, tout comme la couleur de ses cheveux, en bataille, blanc ! Ha le voilà qui se rapproche ! Sa carrure se fait plus imposante, avançons nous en disant qu'il fait dans les 1m90 pour 80-90 kg. Son visage aussi se fait plus net, des yeux marrons surplombant un nez et une bouche. Son regard blasé, peut-être fatigué dû  à son avancé, contraste avec un léger sourire en coin.
Pour résumer, un jeune homme d'une vingtaine d'années avec une carrure assez imposante, des vêtements et un visage assez banale, mais peut-être que derrière ce physique « normal » se cache une personnalité, et une histoire bien plus complexe...


« I'm so happy to be here! Thank you Republic City! »

Avant de commencer l'histoire de Tadashi Akira, retraçons un peu le parcours de ses aînés, il y a plus de 100 ans, alors que les nomades de l'air furent exterminés par la nation du feu.
Conscient que le prochain Avatar serait un maître de l'air, la nation du feu ne perdit pas de temps et lança une attaque de grande envergure contre les nomades de l'air. Pris par surprise, peu de maîtres de l'air purent s'échapper, mais heureusement pour Akira, son arrière arrière grand-père en réchappa et pris la sage décision de vivre dans la clandestinité. Il refit sa vie dans la capitale de la nation de la terre, Ba Sing Se. Il ne négligea cependant pas son entraînement et sa philosophie, qu'il transmit à ses enfants et petits enfants, mais tout ça dans la discrétion la plus totale. Sa descendance put ainsi grandir en toute sécurité derrière la défense impénétrable de cette cité et obtinrent même une petite notoriété grâce à la petite boutique familiale de fleuriste. « L'empire commerciale » de la famille Tadashi s'agrandit d'un dojo que le grand-père d'Akira ouvrit assez jeune. Son fils fut le premier de la lignée à ne pas avoir de prédisposition pour maîtriser l'air et se dirigea vers une carrière de vendeur de fleur à domicile. Jusqu'à la naissance de son fils unique, Akira


La venue du petit Tadashi fut un grand moment de bonheur pour toute la famille, vous vous en douter bien. Les trois premières années de sa vie se déroulèrent sans rien de spécial. Bébé était assez pleurnichard, ce qui obligea son père à arrêter son service de fleur à domicile pour prêter main forte à sa compagne.
Le destin de l'enfant se joua véritablement alors qu'il était à l'école. Ses parents furent convoqués par le professeur en pleine journée et lorsqu'ils ouvrirent la porte de la classe, ils eurent une surprise de taille. Leur enfant de cinq ans, tenu par le col par son professeur, gesticulait n'importe comment, faisant s'envoler quelques feuilles de papier. Les parents s'empressèrent de prendre l'enfant, s'excusant pour son comportement et rassurant le professeur, que cela ne se reproduira plus. Une fois à la maison, une petite réunion de famille eu lieu, avec la présence des grands parents d'Akira. Le grand-père d'Aki, jusque là absent de la vie de ce dernier, s'attendait au pire à cette réunion, mais il eut un « ouf » de soulagement lorsqu'on lui annonça que son petit fils pouvait maîtriser l'air. C'était une occasion magnifique pour le vieil homme qui pouvait enfin transmettre son savoir à la prochaine génération. Son fils, avec qui il a toujours été distant, n'ayant apparemment pas reçut les « mêmes gênes de l'air » que lui. Au fond, c'était peut-être pour ça qu'il était distant, mais le petit bonhomme lui donnait la chance de transmettre ce qu'il savait et montrer son talent d'enseignant. Il se leva et cria haut et fort qu'il entraînerait le petit.

Le tout jeune apprenti de l'air passa donc son temps à s'entraîner et étudier, pendant des années. Il délaissa ses parents, qui le vécurent très mal, particulièrement son père. Ce dernier pensait, à tort ou à raison, que son père voyait en son petit fils, le fils maître de l'air qu'il n'avait jamais eu et que c'était probablement une vengeance personnelle, pour son fils, incapable de manipuler l'air. Grâce au soutien de sa femme et aux moments, rares mais précieux, avec son fils, il tient bon durant quelques temps.
Les progrès d'Akira se firent avec l'âge. Son grand-père commença doucement avec les bases, laissant son petit-fils s'épanouir, avant tout, avec ses parents, qui ne manquèrent pas un entraînement. Atteignant l'âge de huit ans, les entraînements devinrent plus régulier et les mouvements se faisaient plus nombreux. Puis c'est à huit ans que son grand-père pris véritablement en main son jeune apprenti. Il l'entraîna un jour sur deux, commença à lui apprendre les bases de la méditation, quelques mouvements plus avancés et instaura le face à face. Akira remarqua que son grand-père tenait très à coeur son rôle de mentor, n'hésitant pas à le recadrer, toujours de façon pédagogique. Ses progrès étaient assez notables et sa maîtrise de l'air était assez correct, même si elle souffrait de son manque de calme et de concentration, ce qui était assez normal pour son âge. Aki regrettait que ses parents n'assistaient plus à ses entraînements, mais son grand-père savait comment le remettre d'aplomb en distillant quelques jeux lors des entraînements ou en l'invitant souvent à manger chez lui le midi et le soir. Au final, la relation entre les deux maîtres de l'air s'épanouit de plus belle, même si l'enfant rayonnait lorsqu'il rentrait chez ses parents. Le sujet de conversation principal du jeune Tadashi était l'entraînement avec son grand-père, il décrivait en long en large et en travers, comment cela se passait, avec le bô, la maîtrise d'air en elle-même, à quel point la méditation pouvait être ennuyeuse,... Les journées avec son fils étaient une véritable épreuve pour son père, qui n'entendait que « grand-père par ci, grand-père par là ». Il n'avait plus vraiment d'activité pour lui et son fils et ne pouvait se permettre de lui offrir des choses comme avant, problèmes financier oblige. Frustré par tout cela, il commença à boire.

Quelque mois après le douzième anniversaire d'Akira, son grand-père s'éteint dans son sommeil. Ce fut un véritable choc, plus pour l'enfant, avec qui il avait partagé tellement de moments, que son père, qui était venu à l'enterrement ivre mort. Cette période fut terrible pour le jeune maître de l'air, qui perdit son confident, son maître, mais surtout son grand-père. Cela causa chez lui un grand vide sentimental et spirituelle. Il sentait que les meilleures années de sa jeune vie était derrière lui et que les prochains jours seront bien plus sombres. Et il n'avait pas tort.

En passant par les différentes phases du deuil, Akira se referma sur lui-même, devenant solitaire, malgré tous les efforts de sa mère pour lui remonter le morale
D'abord, le déni, il ne pouvait par croire, que celui qui a toujours été là pour lui, n'était plus. Quelques heures plus tard, vint la colère, il en voulut à son grand-père de l'avoir abandonné, avant d'en vouloir à son père d'être venu soûl à l'enterrement, puis avant de s'en vouloir à lui-même, de ne pas avoir su protéger le vieil homme, comme ce dernier l'avait fait pour lui. Cette phase dura plusieurs jours, avant qu'il ne passe à l'abattement et la tristesse, qui dura plusieurs mois. Il n'en sorti réellement qu'en restant seul, avec les parchemins et livres de son grand-père et en tentant de percevoir sa présence en méditant. Il crut plusieurs fois le frôler, voir même sentir la main calleuse du maître sur son front. Ses petites sensations lui firent un bien fou et ce n'était peut-être que son imagination, ou son besoin de réconfort qui lui fit ressentir tout ça, mais cela l'aida à sortir la tête de l'eau et à accepter la mort de celui qui lui a tout appris.

A 13 ans, il sorti donc la tête de l'eau, se forçant à sourire et à jouer avec ses camarades. Mais aucun jeu ni aucune farce ne parvint à combler le vide qu'il avait depuis la mort de son grand-père. Il ne pouvait pas compter sur son père, complètement ivre, un jour sur deux et sa mère à bout physiquement et mentalement. Akira ne comptait plus les jours, ou le dîner n'était pas fait et ou son père frappait sa mère et l'insultait, tandis que le jeune maître allait s'isoler dans le dojo du grand-père à oublier ce qu'il venait de voir en s'entraînant.
Un ans après, son père vient le retrouver au dojo, cassant la porte et vomissant sur le tatami. Cette nuit allait être celle de trop. Son père fut donc particulièrement virulent envers son fils, l'insultant copieusement, l'accusant même d'avoir précipité la fin de son père, avec tous ses stupides entraînements. L'ignorant, Akira resta concentrer sur sa méditation, jusqu'à ce que son père lui donne une baffe. S'en était trop, son père venait de franchir la ligne. Il se releva aussi souplement et légèrement qu'une feuille avant de contre attaquer et mettre un terme à la folie de cet homme. En faisant glisser ses pieds sur le sol, il envoya deux courants d'air afin de déséquilibré son adversaire, puis tourna sur lui-même, et envoya une grande bourrasque d'air, avec ses paumes, qui fit s'écraser son père sur le mur d'une habitation, en face du dojo. La colère lui avait décuplé sa force, mais aussi perdre son sang-froid, il n'aurait pas dû répondre ainsi face à l'agression de son père. D'une part parce que c'était la facilité et deuxièmement, il aurait très bien put le tuer. Il se dirigea donc vers son paternel, prit son pouls et s'assura qu'il était encore en vie. Jetant sur lui un dernier regard de dégoût, il parti en direction du domicile familiale.

Akira tomba sur sa mère, le visage tuméfié par les coups de son mari. Son fils s'occupa d'elle pendant toute la nuit et à l'aube, tous les deux prirent leurs affaires et quittèrent le domicile, mais aussi Ba Sing Sé. Le jeune adolescent accompagna sa mère, jusqu'au petit village ou vivait sa tante. Puis sur un dernier « je t'aime », il suivi son propre chemin, bien décidé de voyager aussi longtemps que possible, dans le but commencer une nouvelle vie, à seulement 15 ans.
Une p'tite ellipse de 10 ans ça vous dit ?! Je reviendrais sur sa période de vagabondage pas très jojo, dans quelques flash-back dans le RP  :P


Après 10 ans de traversées de villes et villages, de rencontres avec des personnes qui l'ont autant inspirés qu'effrayés et après avoir renforcé sa maîtrise de l'air, Akira ce mit en tête de rejoindre Republic City. Il en avait entendu parlé plusieurs fois, toujours en bien. Il s'agissait d'une ville ou régnait la liberté et le respect entre maîtres et non-maîtres. De plus de cela, l'Avatar Korra et le fils du précèdent Avatar y vivent. N'est pas l'endroit parfait pour y vivre ?! A son arrivé dans la capitale, Akira Tadashi était déjà admiratif de la ville. Parmi ses dix ans de vagabondage, il n'avait jamais vu ça. Des bâtiments de plusieurs mètres de haut, des parcs, des satomobiles,... Il avait déjà vu tout ça, mais pas dans une telle ampleur, dans ce gigantisme qui pouvait l'effrayer, mais ne faisait, qu'au contraire, éveiller sa curiosité et son excitation de découvrir une ville, que dis-je, un monde aussi grand. Mais il devait avant tout se rendre sur l'île de l'air, situé non loin de la statue géante de l'avatar précèdent, Aang. En voyant cela, il ne pouvait qu'être rempli de fierté d'être un homme de l'air, que le dernier maître de l'air surplombe les nouveaux était un signe d'espoir, espoir qu’espérait bien faire grandir Akira. Il prit donc le bateau pour se rendre sur l'île, rencontrer et progresser plus encore avec sa nouvelle famille, en espérant qu'il pourrait l'intégrer.
En intégrant le temps de l'air, Aki ne vit pas les deux années passées. La vie au temple était loin d'être aussi spartiate qu'il ne le pensait, l’accueil fut chaleureux, le mobilier assez confortable et les enseignants, compréhensif. Au vu de son expérience et du manque de maître de l'air, compréhensible après 100 de quasi-extinction, il lui arriver de faire quelques remplacements, instruisant les jeunes pousses du temple. Ce poste lui plaisait, mais de là à en faire son métier, fallait pas pousser non plus. Nan, l'une des choses qui lui plaisait le plus, ne si situait pas au temple, mais dans la ville : l'arène de pro-bending. Certains benders n'étaient pas très fan de ce spectacle, le public était avant tout civil. Pour Akira c'était un combat populaire qui pouvait redonner leur lettres de noblesse aux benders, dans cette gronde anti-benders qui grondait dans Republic City. Le seul bémol était le manque de maître de l'air au sein des équipes. Compréhensible, au vu du déroulement des matchs, mais dommage. Bref entre sa vie au temple et aux joies que pouvait lui procurer Republic City, Aki Tadashi se voyait bien rester ici encore quelques années.


« Trucs à retenir »

Airbender Nomade Sarcastique Pied nu Sucrerie Aki Libre


& YOU ?
pseudo : Aki
âge : 24
où as tu trouvé le forum ? : Mon pote, google
remarques:
crédits avatar : Gintoki Sakata, série Gintama
un dernier mot ? : Mot


Dernière édition par Akira Tadashi le Mar 2 Sep - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hot Soup
avatar

Messages : 87

MessageSujet: Re: Aki. Aki ? A moi. Dim 31 Aoû - 23:56

Hello ! Bienvenue ! ♥
Je t'ai vu, tu ne seras pas oublié, promis ! Mais là, faut que j'aille me coucher, parce que je bosse demain, et je n'étais pas dispo ce weekend (bouh, c'est mal, j'aurais dû poster une absence, mauvaise fonda, bouh bouh).

Mais je m'occupe de toi demain en rentrant du taff, promis !

Merci de ta patience ! ♥

_________________

Maybe I should cry for help, maybe I should kill myself
Maybe I'm a different breed, maybe I'm not listening
So blame it on my ADD baby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Tadashi
avatar

Messages : 19

MessageSujet: Re: Aki. Aki ? A moi. Lun 1 Sep - 21:12

Pas de soucis :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar Korra
avatar

Avatar tout puissant

Messages : 264

MessageSujet: Re: Aki. Aki ? A moi. Lun 1 Sep - 21:59

Hey !

Alors je viens de finir ma lecture. Y a plein de bon, t'as des idées carrément chouettes, notamment celle du survivant maître de l'air qui part vivre sa vie et son art en douce. Ca me plaît beaucoup, cette idée-là. J'aime aussi beaucoup la relation entre le grand-père et le petit fils.

Mais il y a quelques petits détails qui me chiffonnent un peu.

Y a notamment le fait que la maîtrise de l'air de Akira se manifeste par le tournoiement de la paire de ciseaux. A mon sens, c'est un 'tour' trop compliqué à réaliser pour un novice qui n'est pas particulièrement doué. Aang le fait dans Avatar, avec de tous petits cailloux, et il s'est entraîné pour réaliser le tour, alors qu'il est déjà un maître de l'air comme en témoignent ses tatouages. Il faudrait donc trouver un truc beaucoup moins impressionnant. Je pense qu'une bourrasque pourrait suffire. Une bourrasque dans une salle de classe et tous les papiers qui volent dans tous les sens, ça a un petit effet dramatique plutôt sympa aussi, non ?

Ensuite, tu dis que le grand père d'Aki n'hésite pas à le recadrer parfois sévèrement. Ca, si le grand père était un des moines maîtres de l'air, je pense qu'il ne le ferait pas. Ca ne cadre pas du tout avec les préceptes des nomades de l'air, qui sont quand même un peu de gros hippies au final, et qui fonctionnent plus à la carotte qu'au bâton.

Et enfin, je me demande juste ce qui est arrivé au père d'Akira. Tu dis qu'il l'envoie valser contre le mur, mais vu qu'Aki est en colère, on sait pas exactement si le pater s'est pas fait un coup du lapin, et bim, mort. Parce qu'auquel cas, un maître de l'air devrait être bougrement traumatisé.

Voilà, je te demande donc de petites précisions/modifications pour ça. Et après, ça sera tout bon tout bien !

Bon courage ! Et poste à la suite ici pour me dire quand les modifications auront été apportées ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://republic-city.forumactif.org
Lunaire
avatar

Messages : 51

MessageSujet: Re: Aki. Aki ? A moi. Mar 2 Sep - 11:29

Bienvenue, comparse maitre de l'air !
Bon courage pour modifier tout ça et au plaisir de te voir voltiger parmi nous. mouche

_________________



Signa par cette tendre Moana. ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Akira Tadashi
avatar

Messages : 19

MessageSujet: Re: Aki. Aki ? A moi. Mar 2 Sep - 21:29

Modifications terminées :) Merci pour l'accueil comparse aérien :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noba
avatar

Messages : 17

MessageSujet: Re: Aki. Aki ? A moi. Ven 5 Sep - 9:07

Yo'
Bienvenue, courage et à bientôt xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar Korra
avatar

Avatar tout puissant

Messages : 264

MessageSujet: Re: Aki. Aki ? A moi. Ven 5 Sep - 17:50

Bienvenue à Republic City !

Félicitations ! Tu es validé
Eh bien voilà, en ce qui me concerne, c'est nickel ! Merci pour les modifications, et le fait que tu te sois même laissé emporter et que tu aie approfondi certains points dont je t'ai parlé. Ca fait plaisir ! ♥
Il me plaît, ce personnage, et j'ai fort hâte de voir ce qu'il va donner une fois joué (et je suis curieuse aussi d'apprendre ce qu'il s'est passé durant ses années d'errance !).

D'ailleurs, si jamais tu veux le RP sans attendre, tu peux aller faire un tour du côté des mini events ! Ils sont ouverts à tous les curieux ! ♥

Tu peux tout de suite aller recenser ton avatar si tu veux pas qu'on te vole ta jolie bouille ! Si tu as envie de créer un journal de RP et/ou une fiche de lien, y a un coin sur le forum pour ces choses-là.
Tu connais personne ? T'es timide ? Faut pas ! Va donc faire une demande de RP ou va répondre à une demande en cours ! Jette aussi un oeil du côté des topics libres, on ne sait jamais !
Et surtout, n'hésite pas à passer sur la chatbox encore et encore et encore pour papoter avec tout le monde ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://republic-city.forumactif.org
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Aki. Aki ? A moi.

Revenir en haut Aller en bas

Aki. Aki ? A moi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Republic City :: Trucs Administratifs :: Devenir Citoyen :: Nouveaux arrivés-