Partagez| .

Downtown Girl ~ ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jivana
avatar

Messages : 45

MessageSujet: Downtown Girl ~ ♫ Mer 12 Mar - 17:17



La belle blonde n'en n'avait rien à faire qu'il ne bouge pas un petit doigt pour l'aider à se relever ou pour la supporter. Tout simplement parce qu'elle ne s'en rendait pas compte et qu'il ne lui serait pas même venu à l'esprit de s'aider elle-même si elle avait été à la place de ce beau jeune homme. Elle se redressa donc, essayant de ne pas trop montrer les difficultés qu'elle éprouvait. Pourtant, elle fit tout pour tenir le coup, elle eut même le courage d'avoir un petit rire, un petit bruit de rossignol sortant de sa gorge quand le bellâtre avoua savoir courir vite. Il était clair qu'il était parfois plus malin de fuir que de vouloir tout affronter. Si t'en prenais de la graine Jivana hein ?
En tous cas, elle était soulagée, il ne posait pas de questions, il la laissait rentrer chez elle. C'est pas un fouille merde lui, c'est pas un gars qui allait lui demander des comptes et savoir pourquoi elle était là, tabassée au milieu d'une ruelle abandonnée dans un quartier plus ou moins craignos. Non lui, il la laissait tranquille, il avait fait un geste gentil en donnant sa veste, certainement pour les conventions sociales et puis il allait la laisser là. Ah...

Et puis là. Le trou noir. Elle oublia tout, elle disparu du monde. La fin ? C'était ça ? Non évidemment que non, elle est plus forte que ça la blondinette des rues, c'est pas la première fois qu'elle tombe de la sorte. Seulement cette fois il y avait ce mec, ce joli garçon qui prendrait soin d'elle ? Aah faut pas trop espérer non plus. Toujours est-il que lorsqu'elle ouvrit les yeux, ce fut une désagréable sensation mouillée qui s'empara de son corps.
« AAAAAAAH ! ME TOUCHE PAS! » S'écria-t-elle en se redressant d'un bon, choquée.
Ah non pas de risque ma belle, avec toute ta saleté de la rue, ce gars là il risque pas de poser ses pattes sur toi. Non non non. Enfin ça tu le sais pas. Tu te figes, tu respire vite et tu regardes autour de toi, les yeux écarquillés un peu comme un lémurien volant perdu sur une voie rapide à Omashu. Elle secoua la tête, s'ébrouant sa pitié pour le jeune homme près d'elle. Le jeune homme ?
« Oh z'êtes là m'sieur?! » Elle regarda à nouveau autour d'elle en disant cela.
Elle semblait enfin comprendre et réaliser. Elle devait certainement être chez lui. Oh làlà, rien que la salle de bain ça semblait bien luxueux. Elle pourrait certainement voler deux trois trucs en repartant.
Aucune pitié.

Cet homme l'aide et elle pense déjà à le piller. Soudainement, elle se mis à trembler. Prise par l'air froid venant d'on ne sait où. Elle se tortilla un peu dans la baignoire avant de se tenir le ventre. Qu'est ce qu'elle avait faim bordel. Elle s'appuya contre le rebord de la baignoire et plongea son regard de chien battu dans celui plutôt froid de son héros du jours.
« J'ai vraiment faim m'sieur. » Rien de plus. Il a très bien compris de toute façon pas la peine de faire de longues phrases pour demander à manger. Ou plutôt quémander à manger. Elle finit par se lever, les jambes encore tremblantes, regardant l'inconnu généreux.
« Z'avez une belle baraque. » Ça fait toujours plaisir un compliment.



_________________


Dernière édition par Jivana le Ven 21 Mar - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nhavan Sujing
avatar

Messages : 26

MessageSujet: Re: Downtown Girl ~ ♫ Mar 18 Mar - 12:47

Tout cela était bien gentil, ramasser les clochards dans la rue, leur offrir un bain, le gite et le couvert — seulement pour cette fois, seulement aujourd'hui ; et il lui faudrait désinfecter la baignoire par la suite — mais qu'allait-il en faire, de cette invitée indésirable ? Nhavan se considérait à raison comme étant un type plutôt intelligent, posé, réfléchi. Alors pourquoi diable avait-il ramené cette gamine chez lui ? Pourquoi s'infligeait-il cela, lui, le maniaque, qui n'avait jamais réussi à partager sa vie et encore moins son appartement ?

C'était simple. La réponse était d’une simplicité affolante et tenait en un seul mot, qui décidément revenait un peu trop souvent dans son monologue intérieur ces derniers temps. Magad. Parce que le gosse l'avait ramené chez lui, au Nid, sans le connaitre, sans chicaner, sans faire de manières. Il avait rabattu le caquet a son monstre de fauve, et avait emmené un inconnu chez lui, parce qu'il savait que le laisser passer la nuit dehors revenait à le laisser mourir. Ou presque.
Et à présent que Nhavan se trouvait dans une situation similaire, il ne pouvait pas refuser l'hospitalité à cette fille, parce qu'il s'était trouvé dans sa situation. De bien des manières. Lui aussi avait été tabassé dans des ruelles, lui aussi avait été laissé là, baignant dans son sang et sa douleur. Lui aussi avait été perdu dans une jungle hostile. Et alors que les autres fois, il s'en était remis à lui-même, et que cela lui avait forgé l'esprit et le caractère, cette fois-ci, un gamin haut comme trois pommes et large comme deux lui avait tendu la main. Et avait ainsi enclenché une infernale mécanique dans l'esprit de l’écrivain. Et pour peu qu'il se laisse aller à s'écouter… Il lui faudrait admettre que l'infernale mécanique étendait ses satanés rouages jusque dans son cœur. Parce que le gamin lui manquait. Aussi absurde soit-ce.

Tellement absurde qu'il préféra en revenir à l'instant présent et à la blondinette dans sa baignoire. Lui était accroupi a côté d’elle. Il n'avait pas bougé, pas bronché quand elle avait hurlé qu'elle ne voulait pas être touchée. Tant mieux : au moins s'entendaient-ils sur ce sujet. Il n'avait absolument aucune intention de la toucher plus que nécessaire, merci bien. Il avait déjà bien assez donné, et perdu un excellent manteau dans la bataille.
« Je suis là, oui. Ou d'autre voudrais-tu que je sois ? Tu es chez moi. Je t'ai ramenée. Ceux qui t'ont fait ça pourraient trop facilement te retrouver à l'hôpital. »
Voilà. Qu'elle n'aille pas se faire d'idées. Ce n'était pas de la gentillesse et encore moins de la charité, c'était de la logique. Pure et dure et implacable. Rien à voir avec une mollesse de cœur. Et son regard de chien battu n'allait rien y changer. Elle avait faim. Soit. Lui aussi. Il ne s'en plaignait pas pour autant. Qu'est-ce qu'elle s'imaginait ? Qu'il allait lui faire la popote pendant qu'elle se prélassait dans sa baignoire ? Certainement pas. Et tous les yeux de chiot battu du monde ne changeraient rien à cela.
« Lave-toi. Tu mangeras après. Quand tu auras terminé, enfile ça. »
Son peignoir. Qu'il pourrait jeter immédiatement après. Décidément. Elle allait lui revenir cher, cette clocharde. Il lui lança encore une fois un regard froid et désintéressé avant de quitter la salle de bains. Avant qu'il ne sorte, elle le complimenta sur son loft. Certes. C'était joli chez lui. Il avait indéniablement une belle ''baraque''.
« Je sais. Tache de ne pas la salir, sinon je te mettrai a la porte sans le moindre remord. »
Dit-il avait de quitter la salle de bains. Il soupira, et se  dirigea vers la cuisine, ou il se lava les mains pendant un long, long moment. Lui-même apprécierait une bonne douche, là. Mais il allait se contenter de se changer pour le moment. Il abandonna ses vêtements ''souillés'' sur le sol de sa chambre, et enfila une tenue propre. C'était déjà mieux. Il sortit ensuite, et se prépara un café. Serré. Corsé. Il allait en avoir besoin.

Pianotant sur le bord du plan de travail qui séparait la cuisine de la pièce principale, il attendait qu'elle sorte de sa salle de bains. Pourvu qu'elle ne soit pas longue. Il n’avait pas que cela à faire.

_________________
And death is at your doorstep
And it will steal your innocence
But it will not steal your substance
• • •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jivana
avatar

Messages : 45

MessageSujet: Re: Downtown Girl ~ ♫ Jeu 27 Mar - 18:09



Ce fut un réveil pour des plus brutal pour Jivana. La pauvre sans abris avait les yeux écarquillés, ses yeux à la couleur du marais, un vieux vert dépassé, un vert qui tire parfois sur le gris, rendant son regard boueux mais pourtant toujours aussi vif et pétillant. Surprise de voir son bel inconnu à ses côtés, et un peu perdue elle n'arrivait pas à rester en place, sonnée, le regard fou. Heureusement, cet homme fut assez intelligent pour résumer la situation rapidement. Elle se remit les idées en place tout lui revint clairement.
« Haruto... » Souffla-t-elle simplement. Comme une défaite.

Elle n'aimait pas perdre face à Haruto, elle n'aimait pas être dans un état aussi pitoyable que celui là. Oh non... Elle se ressaisit à nouveau, écoutant les consignes, elle resta presque silencieuse et hocha la tête pour montrer qu'elle avait bien tout compris. Oh quel froid personnage... Mais elle en avait eut des plus coriaces que ça. Espérons que ce ne soit pas un pervers avec des lubies étranges qui attendrait quelque chose d'elle. Elle n'en avait absolument pas envie, et certainement pas la force avec son corps tout cabossé. Elle attendit donc qu'il sorte, et elle retira ses vêtements mouillés qu'elle posa soigneusement sur le rebord de la baignoire. Elle les lava rapidement, pour qu'ils sentent bons et soient propres et les laissa sécher là. Mouillés pour mouillés de toute façon. Puis elle se lava, les cheveux, deux fois, et le corps, trois fois au total. C'était rare qu'elle puisse profiter d'une douche alors quand elle en avait, elle se lavait au maximum.

Puis elle sortit, et se sécha rapidement, essora ses cheveux et les peigna grossièrement avec ses doigts. Elle n'avait pas trouvé de brosse et n'avait pas envie de fouiller. Là, dans le miroir, elle vit l’ampleur des dégâts. C'était pas beau à voir. Elle avait des bleus un peu partout, mais au moins elle ne saignait plus nulle part, elle était lavée de cette pourriture. Elle lâcha un profond soupir et enfila le peignoir. Ce que c'est doux ces choses lààà ! Elle se blottit un peu dans la chaleur de ce peignoir et ferma les yeux, détendue. Ahh elle aimerait tant être riche... Mais elle, elle n'a le droit qu'à un taudis de tôle.
Elle se décida enfin à sortir de la salle de bain, le tout avait peut être duré vingt minutes au maximum. Elle n'abusait pas Jivana, elle savait agir comme on voulait qu'elle agisse. Arrivant dans ce qu'elle devinait être le salon avec sa cuisine ouverte, elle regarda autour d'elle, cherchant certainement à repérer ce qui pourrait être volé et rapporter de l'argent. Ah si les gamins du taudis la voyaient !

« Merci pour la douche. … Et tout le reste. » Finit-elle par bredouiller.
Elle paraissait minuscule et encore plus maigre dans ce grand peignoir qui peinait à tenir sur son corps, il manquait à chaque instant de tomber et glisser le long de ses hanches, mais elle le serrait contre elle, et avait serré la ceinture au maximum. L'odeur du café l'enivra et elle ne pu retenir le sourire qui vint se loger sur son visage. En quelques fragiles pas, elle était face à lui et regardait sa tasse avec envie.
« Ça sent bon m'sieur. Qu'est-ce qu'on mange?! »

Vraiment pas gênée. Et pour ponctuer le tout, son ventre grogne terriblement.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nhavan Sujing
avatar

Messages : 26

MessageSujet: Re: Downtown Girl ~ ♫ Lun 5 Mai - 14:23

Il n'avait même pas eu le temps de vraiment se remettre, de se reposer quelques instants, de savourer son café – qu'il avait à son humble avis, amplement mérité – que déjà la clocharde sortait de sa salle de bains. Elle avait meilleure mine à présent qu'elle était propre et qu'elle n'avait plus de sang séché partout sur le visage et le reste de son corps. Mais elle restait beaucoup trop maigre pour son propre bien.
Nhavan se trouvait partagé. Il hésitait entre lui balancer un toast à la va-vite et la mettre dehors aussitôt après, afin de ne pas être importuné plus longtemps que nécessaire, et la garder un peu plus longtemps : lui cuisiner quelque chose de plus consistant, qui lui tiendrait un peu au corps.

Il remarqua qu'elle humait l'odeur du café, et sans lui demander son avis, il lui en servit une tasse, qu'il poussa vers elle. Il haussa ensuite les épaules.
« Tu mangeras quand nous aurons préparé quelque chose. Je ne vais pas cuisiner pour toi. »
Il ne la quittait pas des yeux. Sans savoir pourquoi, il ne lui faisait pas confiance. Oh, elle avait indéniablement faim, son ventre ne se gênait pas pour le leur rappeler à tous deux, de façon fort peu discrète. Mais elle semblait s’accommoder beaucoup trop vite, beaucoup trop facilement de la situation. Se faisait-elle recueillir souvent par des inconnus ? Que leur offrait-elle en échange de leur hospitalité ? Qu'avait-elle à offrir au final ? Il la jaugea du regard. Certes, à présent qu'elle n'était plus couverte de crasse et de sang, il fallait admettre qu'elle était plutôt jolie. Indéniablement. Peut-être offrait-elle son corps en échange d'une nuit au chaud et d'un bon repas ?

L'idée arracha un frisson de dégoût à Nhavan. Mais peu importe. Ce n'étaient pas ses affaires, après tout.
« J'ai de la viande blanche. On peut faire un émincé avec des légumes sautés, si tu veux. »
On peut faire. Parce qu'il n'avait absolument aucune intention de la laisser se promener dans son appartement sans surveillance pendant qu'il trimait derrière les fourneaux. Ce n'était pas son genre, et ce serait encore moins prudent. Après tout, il ne savait rien d'elle. Peut-être avait-elle de mauvaises intentions, que pouvait-il en savoir ? Il y avait des gens louches partout. Plus encore en ville, peut-être.
« Ca ira vite, en plus. Comme tu sembles avoir faim. »


[Toutes mes excuses pour le retard. Je pensais bêtement que c'était à toi de répondre !]

_________________
And death is at your doorstep
And it will steal your innocence
But it will not steal your substance
• • •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jivana
avatar

Messages : 45

MessageSujet: Re: Downtown Girl ~ ♫ Mar 10 Juin - 17:11



Jivana était une jeune fille troublée par la vie. Elle avait reçu des coups et des claques dans la figure certes, mais cela lui donnait un certain charme. Si elle n’avait pas la peau sur les os, elle serait très certainement une femme fatale redoutable de par son physique avantageux. Mais ça, elle n’en était pas consciente la jolie blonde. Elle n’était pas du genre à penser à ça tout court en fait. Si elle avait refusé de devenir l’une des femmes de plaisir de Haruto, ce n’était pas pour rien. Elle se servait certes de son physique pour amadouer les gens, mais de là à coucher… Il y avait un profond ravin entre les deux. Mais pour l’instant, la belle blonde se contentait de humer le café, qui sentait terriblement bon. Elle fermait les yeux même, emmitouflée dans ce peignoir qui ne demandait qu’une chose : tomber de ce corps décharné. Mais elle serrait fermement la ceinture, refusant de se dénuder devant cet inconnu, pas même une épaule ne dépassait du tissu spongieux. Qu’est-ce que c’était douuux. Elle regarda la tasse s’approcher d’elle. Aidée par la main généreuse de l’inconnu. Elle s’approcha alors, comme un chaton peureux mais intéressé. Elle prit la tasse, la regarda sous tous les angles et huma alors ce breuvage noir et intense. Elle eut soudainement un grand sourire et en prit une longue gorgée. Bon sang, ce que ça faisait du bien ! Elle sentit le liquide chaud couler le long de sa gorge et envahir son corps de toutes parts. Oh avec ça, elle aurait la forme pour un bon bout de temps. Elle reposa la tasse à moitié bue, préférant ne pas tout boire maintenant. Elle observa son bienfaiteur, qui lui-même semblait ne pas vouloir la quitter des yeux. Hm… Il est méfiant, ce sera difficile de se remplir les poches avec ça. Et sa vieille besace  toute usée ne passerait pas assez inaperçu dans ce décor bien trop aseptisé.

« Cuisiner ? Vous savez cuisiner vous ? J’veux bien vous aider m’sieur, mais faudra me laisser toucher à ces outils qu’vous utilisez tous les jours. J’sais pas s’vous appréciez… » Souffla-t-elle avec un petit sourire amusé. Comment ça elle avait cerné le personnage ? Certainement pas assez, mais elle avait assez observé les lieux pour comprendre qu’il aimait la propreté. Qu’est-ce qu’il y a de plus sale qu’une gamine qui vit dans les rues et qui mange dans les poubelles hein ? Elle soupira et se décida finalement à finir sa tasse de café pendant que le bel homme lui racontait ce qu’ils comptaient tous deux cuisiner vraisemblablement. Elle eut un petit sourira ravi : DE LA VIANDE ! Et des légumes frais ! Oh c’était tellement rare qu’elle puisse manger de la nourriture pareille. Elle opina alors vivement du chef, allant reposer sa tasse dans l’évier.
« Oh bin ça dites donc ça me plait bien m’sieur ! » Elle se passa une main dans ses cheveux humides et s’approcha de lui, ses yeux verts des marais pétillants d’une joie incompréhensible pour les petits plaisirs. « Là d’où j’viens, on mange pas souvent des trucs comme ça. J’suis pas native d’ici moi. » Et alors ? Qu’est-ce qui te fait croire que ce gars a envie d’entendre ta vie ? Tout le monde s’en fiche de toi Jivana. Elle chassa ces pensées sinistres et préféra se concentrer sur le moment présent. Elle avait envie de se remplir les poches, mais avec ce gars qui la lâchait pas d’une semelle, elle n’allait pas risquer de s’enrichir beaucoup avec lui… Enfin bon… Au moins elle aurait le ventre plein.

« Ouais, j’ai très faim c’est vrai. Faut que je mange ! » Elle avait l’impression qu’elle pouvait avaler un troupeau de bisons volants ! Alors qu’au final, c’est à peine si elle gobera un lémurien volant… Mais bon. Elle se rendit vers l’évier et lava sa tasse avant de se laver les mains à son tour. Elle remonta gauchement ses manches de peignoir et trottina vers Nhavan. « On commence par quoi ? Vous m’apprenez ? »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nhavan Sujing
avatar

Messages : 26

MessageSujet: Re: Downtown Girl ~ ♫ Lun 16 Juin - 0:39

Evidemment qu'il allait falloir la laisser toucher aux ustensiles de cuisine. Il n'était pas stupide : il se doutait bien qu'il allait devoir la laisser utiliser les ustensiles. Et bien qu'il n'appréciait guère l'idée de donner un couteau à une inconnue, il préférait la voir s'affairer aussi plutôt que de la laisser errer seule dans son loft. Enfin, au moins n'était-elle plus sale. Cela lui rendrait la tâche plus aisée. Si elle avait été sale, il ne lui aurait certainement pas permis de toucher à quoi que ce soit – déjà qu'elle lui avait ruiné un excellent manteau.

Enfin. Mieux valait faire à manger, puis l'expédier dehors vite-fait bien fait. Elle avait l'air plus en forme, et il ne culpabiliserait certainement pas de la laisser filer une fois propre et nourrie.

Pendant une fraction de seconde, il se demanda ce qu'une fille comme elle – plutôt jolie, pas totalement stupide – faisait à la rue, et pourquoi elle s'était faite passer à tabac. Puis il se souvint que ce n'étaient pas ses affaires et qu'il n'était, en plus, pas certain de vouloir qu'elles le deviennent. Il secoua donc rapidement la tête, comme pour chasser la pensée de son esprit.
Mais voilà qu'elle commençait à parler. Elle n'était pas d'ici. Certes. C'était flagrant. Elle n'avait pas l'accent de Republic City. Elle ne pouvait certainement pas savoir qu'il avait passé du temps dans le Marais, et qu'il avait donc entendu plusieurs personnes parler avec le même accent qu'elle, et qu'il l'avait donc par conséquent parfaitement située.
« Je sais. Tu viens du Marais. »
Du coin de l'oeil, il remarqua qu'elle lavait sa tasse. Oh. Un autre que Nhavan aurait pu sourire, en notant ce détail. Mais lui se contenta d'approuver mentalement – et mentalement uniquement – et passa à autre chose, en lui tendant un couteau de cuisine et quelques légumes.
« Tiens. Commence par couper ces légumes, dit-il en l'observant. Nous les ferons cuire un peu plus tard. »

Il prit lui-même un couteau, et commença à découper la viande en fines lamelles. Il n'avait pas l'intention de se décarcasser de trop. Il allait tout faire revenir en même temps dans un wok. Simple et efficace, et surtout, c'était une recette où même lui était capable d'improviser. L'une des rares recettes, possiblement même la seule et unique. Pour le reste, il était incapable de faire sans suivre des instructions précises. Il n'avait aucun talent culinaire, à part celui de suivre des instructions à la lettre, et de ne jamais rater aucun plat, pour peu qu'il ait une recette précise. Mais il n'avait ni le temps, ni l'envie de se plonger dans un livre de cuisine à présent. Non seulement il avait une invitée, mais en plus, il se devait de la garder à l'oeil.
« ... Qu'es-tu venue faire ici, à Republic City ? Je ne connais que peu de gens du Marais qui voudraient le quitter. Encore moins pour la ville. »
L'histoire de cette fille ne l'intéressait toujours pas. Mais le silence qui commençait à les envelopper semblait soudain peser trop lourd pour l'écrivain, qui décida donc de faire parler un peu cette étrange jeune femme.

_________________
And death is at your doorstep
And it will steal your innocence
But it will not steal your substance
• • •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jivana
avatar

Messages : 45

MessageSujet: Re: Downtown Girl ~ ♫ Ven 27 Juin - 8:09



Elle, gamine des taudis, elle se retrouvait dans un loft des plus attirants avec un homme des plus attirants à ses côtés. Il semblait, certes, complètement dégoûté par elle mais ça pouvait s'arranger. (ou pas). Elle aurait tout fait pour avoir ce genre de vie. Elle s'y voyait déjà, vêtue des plus beaux vêtements, elle aurait pu inviter ses parents, leur montrer autrement que dans des fausses lettres rédigées par un gamin des rues qu'elle vivait vraiment la vie qu'elle désirait depuis le début... Mais non, pour l'instant tout cela n'était qu'une utopie qui ne se réalisera certainement jamais. Elle n'était pas chez elle, elle était chez quelqu'un d'autre, elle était chez ce mec qui avait dû faire un effort monstre pour la tolérer ici et elle n'avait rien pour le remercier. Parfois, elle a terriblement pitié d'elle. Elle soupira et haussa les épaules, un peu triste au fond. Mais ce n'était pas le moment de s'apitoyer sur son propre sort, elle jouera du violon quand elle sera seule dans sa cabane, là elle devait juste profiter de l'instant présent. Oui, fais donc ça Jivana, profite de la seconde de vie, de la bouffée d'air qui t'es offerte avant de retourner te noyer dans la misère.

Curieux. Elle fut surprise de remarquer qu'il avait tout de suite deviné qu'elle venait du marais. Elle avait faillis lui demander comment il le savait, mais elle se retint, se disant que la réponse était trop facile. Elle n'avait qu'à réfléchir deux secondes et elle le savait très bien. Les gens du marais son spéciaux, ils ont leur façon à eux de parler, bouger et de vivre. Oui c'est tellement différent. Alors elle se contenta d'esquisser un petit sourire et de hocher de la tête pour confirmer ses paroles.
Il avait l'air d'apprécier le silence ce mec. Elle avait limite l'impression de déranger. Non. Tu déranges, Jivana. Et bien tant pis pour lui ! Il avait tout, et elle rien. Elle avait bien le droit d'en profiter un peu non ?!

Oh un couteau... Elle le prit et observa la lame en se disant qu'elle devait être très tranchante. Elle regarda les légumes, puis hocha la tête à nouveau. C'est un nouveau rôle Jivana. Le rôle d'une cuisinière, tu sais jouer des rôles, c'est ton rêve d'être actrice, alors tu sauras le faire. Elle s'appliqua donc à la tâche et commença à couper les légumes avec plus ou moins de facilité, ses bouts étaient irréguliers et parfois coupés maladroitement mais elle faisait l'effort d'essayer de bien faire, ça se voyait car elle ne quittait pas les légumes des yeux et que sa petite langue dépassait d'entre ses lèvres.
Et le silence tomba dans le loft. Coupé par les bruits de son ventre, qu'est-ce qu'il grognait encore. Elle mourrait de faim. Elle réfléchissait et regardait partout autour d'elle. C'était épuré, que pouvait-elle voler afin de se mettre un peu de sous dans la poche ? Elle ne savait pas vraiment, elle regardait partout si au moins un bibelot cher pouvait grainer dans le coin... Elle regarda son couteau. Si ça se trouve ça peut se revendre cher ça... Elle était songeuse et sursauta donc quand elle entendit l'homme reprendre la parole. Ce qu'elle venait faire ici... Haha.

« … Je suis arrivée à mes seize ans... » Elle se remit à couper ses légumes. « Un gars d'Republic City était v'nu en vacances dans l'marais. Il disait m'aimer. Et moi j'tais trop bête v'savez m'sieur. Alors bah je l'ai suivis quand il m'a dit qu'il m'aimerait pour toujours dans cette ville et qu'on serait riche. Et que j'pourrais devenir actrice comme je l'ai toujours rêvé ! HAHA. La bonne blague. » Elle poussa un profond soupir avant de reprendre. « En vrai, ce connard, c'était Haruto, un mac, il me voulait comme putain. Mais moi je veux pas écarter les cuisses m'sieur ! C'est mon corps et c'est dégueulasse que des types me touchent avec leurs sales pattes, j'parie qu'ils se lavent même pas ! Alors je me suis enfuie, mais Haruto me met des bâtons dans les roues. J'ose pas rentrer chez moi, trop honte. Et j'veux lui prouver que j'peux m'débrouiller sans ce con. » Elle grogna un peu, s'énervant contre un légume qu'elle coupa d'un coup.

Elle redressa son visage et posa son regard sur l'inconnu.

« Et vous m'sieur, vous faites quoi ici? »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nhavan Sujing
avatar

Messages : 26

MessageSujet: Re: Downtown Girl ~ ♫ Dim 6 Juil - 17:29

Une histoire d'amour qui avait mal tourné. C'était presque décevant tant c'était prévisible. Cette fille semblait ne pas réfléchir beaucoup, foncer tête baissée et se retrouver ensuite dans des situations complètement absurdement abracadabrantes. Nhavan écoutait en silence, se confortant au fur et à mesure qu'avançait le récit de la blondinette dans le fait que sa façon à lui de vivre était la bonne. Ne pas s'attacher, ne pas se laisser ressentir avant d'être sûr et certain, avant d'avoir envisagé toutes les possibilités et toutes les options. C'était ainsi que l'on s'évitait de se retrouver à la rue dans l'une des plus grandes villes du monde.
« Et ? Tu y arrives ? Tu te débrouilles ? Tu lui montres que tu n'as pas besoin de lui ? »
Demanda-t-il, plus pour faire la conversation que par réel intérêt. Une partie de lui — la partie instinctive, celle qu'il avait toujours réprimée — avait envie de la prendre par les épaules pour la secouer, lui dire de mettre sa fierté de côté et de rentrer chez ses parents. Comment pouvait-on préférer vivre à la rue, seule, avec à chaque instant le risque de se faire rouer de coups par une bande de petites frappes, voire pire ? Comment pouvait-elle préférer cela à un foyer aimant. Certes, au beau milieu de la forêt la plus dense du monde, dans un immense Marais, à l'écart de toute trace de civilisation et de technologie.

Il se doutait bien qu'elle n'y arrivait pas. Mais quelque part, il espérait la mettre face à son échec, pour lui éviter de continuer à vivre de la sorte. Non. Ce n'était pas vivre. C'était survivre. A peine.

L'odeur alléchante de la viande qui revient parmi les oignons commençant à embaumer l'appartement de Nhavan et à flatter les narines des deux occupants du loft. Il ajouta les légumes que venait de couper Jivana, et regarda l'heure au mur. Il s'agissait d'être précis, à présent.
« Moi ? Je suis né à Republic City. »
Pas plus compliqué. Il y était né, il y avait grandi, il y avait réussi. D'aucuns diraient qu'il avait mieux réussi sa carrière que sa vie, mais pour lui, les deux étaient liés. Il avait tout le confort dont il avait besoin, et largement assez d'argent de côté pour passer quelques mois au moins sans avoir à se soucier de quoi que ce soit ; que pouvait-il demander de plus ?
« Je crains n'avoir pas grand chose à raconter pour satisfaire ta curiosité. J'ai toujours vécu ici. Et je ne me vois pas vivre ailleurs. »
Un silence. Il souleva le couvercle sur la poele, et tourna les légumes. Il désigna d'un coup de main distrait l'un des placards.
« Mets la table. » Cela pouvait sonner comme un ordre, mais ce n'en était pas un. C'était une demande. Nhavan n'avant simplement pas l'habitude ni l'intention de se casser la tête avec des formes de politesse. Pourquoi faire compliqué ? « C'est bientôt prêt. »

_________________
And death is at your doorstep
And it will steal your innocence
But it will not steal your substance
• • •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Downtown Girl ~ ♫

Revenir en haut Aller en bas

Downtown Girl ~ ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» ♪ Who's that girl ♪
» A sweet girl and two bad boys [Kity & Jack]
» [MISSION] Escort Girl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Republic City :: Republic City :: Quartiers Résidentiels :: Quartier chic :: Loft de Nhavan Sujing-